IranNucléaireNucléaire iranien: Solana et Larijani se reverront dans deux...

Nucléaire iranien: Solana et Larijani se reverront dans deux semaines

-

Associated Press, 26 avril – Ali Larijani, principal négociateur de Téhéran sur le nucléaire iranien, a déclaré jeudi que les discussions avec le chef de la diplomatie européenne Javier Solana avaient permis d’avancer vers une « vision commune » sur la manière de sortir de l’impasse actuelle.

Ces nouveaux commentaires de Larijani laissent espérer que les deux hommes ont surmonté, à l’issue de deux jours de discussions, leurs différends sur l’enrichissement de l’uranium.

« Sur certains points, nous nous sommes approchés d’une vision commune », a précisé à la presse Ali Larijani à l’issue d’un petit-déjeuner avec Javier Solana et le ministre turc des Affaires étrangères Abdullah Gül. « Nous avons pour but de trouver un paradigme commun ».

Le chef de la diplomatie européenne a quant à lui parlé de « bonne rencontre », jugeant qu’ils ne pouvaient pas « faire de miracle, mais nous essayons (…) de faire avancer le dossier du nucléaire ».

« Le fait que nous soyons de nouveau réunis est en soi un développement très important », a souligné M. Solana. Les deux hommes n’ont pas fourni de précisions sur leur entretien, mais un responsable européen a indiqué qu’une nouvelle définition d’un gel de l’enrichissement acceptable pour les deux parties était « la question-clé ».

Pour Solana, les « discussions précises » ne concernaient pas cette définition. Mais les progrès enregistrés ont eu lieu « sur les termes généraux ».

Sur CNN, Ali Larijani s’est refusé à toute précision. « Ces idées ont besoin de temps pour être développées, mais elles représentent une première avancée très positive et concrète », a-t-il jugé. Une autre rencontre devrait avoir lieu dans les quinze jours à venir, a-t-il ajouté sans spécifier le lieu.

Il est également question d’un « double répit », soit un gel des activités nucléaires de Téhéran, en échange d’un engagement de ses partenaires de négociation à ne pas imposer de nouvelles sanctions onusiennes, a précisé ce même responsable européen, sous couvert d’anonymat.

En dépit des sanctions décidées à son encontre, l’Iran refuse obstinément de se plier aux exigences du Conseil de sécurité de l’ONU, qui réclame de Téhéran le gel de ses activités d’enrichissement de l’uranium.

Le concept du « double répit » est précisé dans un document confidentiel dont l’AP a pu prendre connaissance mercredi. Ce document d’une page propose que pendant ce double moratoire, « l’Iran ne poursuive plus d’activités d’enrichissement » et que les Six dans le même temps « n’adoptent aucune résolution ni aucune sanction supplémentaires » contre l’Iran. Ce concept a reçu le soutien du directeur de l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA), Mohamed El Baradeï.

Selon des diplomates, ce document n’a en revanche pas l’approbation des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne ni de la France, mais pourrait néanmoins servir de base à un accord futur susceptible d’ouvrir la voie à des négociations officielles.

L’Iran possède plus de 1.300 centrifugeuses dans sa centrale souterraine de Natanz. Son objectif à terme est de porter sa capacité à 50.000 centrifugeuses par an, soit suffisamment pour produire de quoi alimenter un réseau de générateurs électriques d’origine nucléaire -ou un programme d’armement nucléaire.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous