IranNucléairePas de calendrier de négociations avec l'Iran sur son...

Pas de calendrier de négociations avec l’Iran sur son programme nucléaire

-

AFP, Shanghai, 16 avril – Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, plus l’Allemagne et l’Union européenne, n’ont pas réussi mercredi à se mettre d’accord sur un calendrier de négociations avec l’Iran sur son programme nucléaire, a annoncé un responsable chinois.

Toutefois, les représentants des six grandes puissances impliquées dans les négociations sur le nucléaire iranien ont décidé de continuer à oeuvrer en vue d’une proposition commune destinée à ramener Téhéran à la table des négociations dans le cadre des résolutions de l’ONU.

« Nous avons discuté de la façon de dialoguer et de mener des négociations avec l’Iran (…). Nous sommes tombés d’accord sur presque tous les points de la proposition, il reste toutefois certaines questions en suspens qui doivent encore être réglées », a déclaré le vice-ministre chinois des Affaires étrangères He Yafei.

« Dès qu’un accord sera atteint sur cette proposition (…), il sera transmis à la partie iranienne et nous espérons que la partie iranienne y répondra favorablement et contribuera au règlement », selon lui.

Des représentants des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de Chine, de France, de Russie et d’Allemagne ainsi que de l’Union européenne ont pris part aux discussions.

M. He n’a pas indiqué quand les représentants espéraient reprendre des négociations avec Téhéran, mais il a précisé que le calendrier pour les pourparlers proposerait « une solution globale, durable » qui concerne l’énergie nucléaire, la politique de sécurité et des domaines économiques.

Pour sa part, le porte-parole du Département d’Etat, Sean McCormack, a indiqué que les Six grandes puissances impliquées dans les négociations sur le programme nucléaire iranien ont essentiellement discuté à Shanghaï d' »incitations » pour ramener l’Iran à la table des négociations.

Ces représentants « ont suivi les recommandations des ministres des Affaires étrangères d’examiner la partie incitations de l’équation », a déclaré le porte-parole à la presse.

« Ils ont eu de bonnes discussions mais je pense que le résultat est qu’ils vont devoir poursuivre leurs discussions », a-t-il ajouté, confirmant les propos d’un responsable chinois.

M. McCormack a paru exclure de nouvelles sanctions internationales contre l’Iran à court terme. « Nous venons juste d’adopter une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU », a-t-il noté. « Il faut un équilibre entre les deux voies, celle des incitations et celle des sanctions ».

Les consultations des Six ont lieu, alors que Téhéran a annoncé la semaine dernière qu’elle faisait tourner près de 500 nouvelles centrifugeuses pour l’enrichissement de l’uranium dans son usine de Natanz, en violation avec les résolutions de l’ONU.

En tant que signataire du Traité de non-prolifération, l’Iran dit avoir le droit d’enrichir de l’uranium pour fabriquer le combustible nécessaire à la production d’énergie nucléaire civile et dément tout objectif militaire.

Le Conseil de sécurité a déjà adopté quatre résolutions, dont trois assorties de sanctions, sans réussir à contraindre l’Iran à suspendre son programme d’enrichissement.

La dernière résolution, adoptée au début mars, donne trois mois à Téhéran pour se plier à l’exigence d’une suspension, faute de quoi le Conseil envisagera de nouvelles mesures contre la République islamique.

Le Conseil a parallèlement soutenu l’initiative des six pays engagés dans un règlement du dossier nucléaire, qui vise à reprendre des discussions avec l’Iran par le biais du diplomate en chef de l’Union européenne, Javier Solana.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous