IranNucléaireAccord nucléaire entre l'Iran et la Russie

Accord nucléaire entre l’Iran et la Russie

-

Radio canada, 28 février – Tandis que les États-Unis accusent Téhéran de développer secrètement des armes nucléaires, l’Iran et la Russie signent dimanche un accord sur le combustible que Moscou doit fournir à la centrale nucléaire de Bouchehr.

Les chefs des organisations iranienne et russe de l’énergie atomique, Gholamreza Aghazadeh et Alexandre Roumiantsev, ont signé l’accord sur le rapatriement en Russie de l’uranium enrichi, une fois qu’il aura servi.

En vertu de cet accord, Moscou fournira de l’uranium enrichi à Téhéran, et rapatriera ensuite le combustible usagé, disposition censée garantir qu’il ne sera pas détourné à des fins militaires.

Si Téhéran a accepté cette mesure, les deux parties n’ont toutefois pas encore finalisé l’entente sur le financement.

Cette signature a été reportée d’un jour après un désaccord de dernière minute portant sur le calendrier de livraison.

Aucune indication n’a été donnée dans un premier temps sur la date de la première livraison d’uranium enrichi. Des techniciens russes doivent arriver en Iran dans les prochains jours pour accélérer les opérations d’assemblage du réacteur, qui devraient être complétées d’ici 10 mois.
« Notre coopération est conforme aux réglementations internationales, a indiqué M. Roumiantsev. L’Iran observe toutes les règles sur l’interdiction de la prolifération des armes nucléaires. »

La centrale de Bouchehr a coûté 80 millions de dollars. La Russie a participé à la construction de son réacteur, à eau légère, qui est capable de générer 1000 mégawatts d’électricité.
Téhéran accusé par Washington

Jeudi, en Slovaquie, le président russe, Vladimir Poutine, s’était entretenu avec son homologue américain, George W. Bush, sur la question. M. Poutine avait assuré que l’Iran ne cherchait pas à se doter de l’arme nucléaire, et avait affirmé que la coopération russo-iranienne se poursuivrait.

Depuis plusieurs mois, Washington accuse Téhéran de tenter de fabriquer une bombe atomique, sous couvert d’un programme nucléaire civil. L’Iran aurait acquis les connaissances nécessaires à la fabrication d’armes nucléaires par le marché noir et les réseaux clandestins mis en place par le savant pakistanais Abdul Qadeer Khan.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous