IranNucléaireIran/nucléaire: les Six unis sur la nécessité d'"actualiser" leur...

Iran/nucléaire: les Six unis sur la nécessité d' »actualiser » leur offre

-

AFP: Les six puissances chargées du dossier du nucléaire iranien sont unies sur la nécessité d’actualiser l’offre faite à l’Iran sur le transfert à l’étranger d’une partie de son uranium, a affirmé vendredi le ministère français des Affaires étrangères.

« Il n’y a pas de désaccord entre les Six (France, Etats-Unis, Russie, Allemagne, Grande-Bretagne, Chine) sur la nécessité d’actualiser l’offre faite à l’Iran à l’automne 2009, et il n’y pas de désaccord non plus sur le principe et les paramètres de cette actualisation », a souligné le service de communication du Quai d’Orsay, sans préciser ces derniers.

Il y a un an, les Six avaient proposé à l’Iran de transférer 1.200 kg de son uranium faiblement enrichi vers la Russie puis la France afin de les transformer en barres de combustibles pour un réacteur de recherche civil basé à Téhéran.

Il y a un an, les Six avaient proposé à l’Iran de transférer 1.200 kg de son uranium faiblement enrichi vers la Russie puis la France afin de les transformer en barres de combustibles pour un réacteur de recherche civil basé à Téhéran, appelé TRR.

Depuis, l’Iran a augmenté son stock et les grandes puissances travaillent aujourd’hui sur une « actualisation » de leur offre, selon Paris.

« Il s’agit d’une actualisation mécanique, car les centrifugeuses continuent à tourner. C’est une simple question mathématique », a souligné vendredi lors d’un point-presse la porte-parole adjointe du Quai d’Orsay, Christine Fages.

Il y a quinze jours, le quotidien New York Times avait affirmé que les grandes puissances veulent voir désormais l’Iran transférer à l’étranger environ 2.000 kg de son uranium enrichi et non plus seulement 1.200 kg.

Jeudi, le journal français Le Monde a affirmé que les Etats-Unis proposaient, en plus d’un transfert hors d’Iran de 1.200 kg d’uranium enrichi pour le TRR, de demander aux Iraniens l’envoi en Russie d’environ 2.000 kg d’uranium enrichi supplémentaires. Ces 2.000 kg pourraient, selon Washington, être transformés en combustible pour la centrale nucléaire iranienne de Boucherh, dont l’approvisionnement est assuré par la Russie.

Londres et Paris sont cependant opposés à cette perspective car les Iraniens pourraient ainsi légitimer la nécessité d’enrichir de l’uranium dans leur pays, a ajouté Le Monde.

Ni Washington, ni Paris n’ont démenti ni confirmé l’existence de cette proposition américaine liée à Boucherh et le fait qu’elle divisait les Occidentaux.

« La centrale (de Boucherh) ne saurait être une justification pour les Iraniens pour enrichir de l’uranium », s’est borné à dire vendredi le Quai d’Orsay.

Les puissances occidentales soupçonnent l’Iran, qui dément, de vouloir acquérir l’arme nucléaire sous couvert d’un programme nucléaire civil. Plusieurs résolutions de l’ONU, assorties de sanctions, exigent un arrêt de l’enrichissement d’uranium par l’Iran, mais sans effet jusqu’à présent.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous