IranNucléaireL'Iran ne serait pas prêt à arrêter complètement les...

L’Iran ne serait pas prêt à arrêter complètement les travaux d’enrichissement d’uranium

-

RIA Novosti, Téhéran, 4 mai – Le Secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale de l’Iran, Hassan Rouhani, a déclaré que la République Islamique d’Iran ne permettrait pas d' »abuser » de la suspension bénévole par Téhéran des travaux d’enrichissement d’uranium dans le pays.

Comme l’a rapporté ce mercredi le service de presse du Conseil suprême de sécurité nationale de l’Iran, au cours de sa rencontre avec une délégation de parlementaires espagnols, Hassan Rouhani a réaffirmé tout le sérieux des intentions de l’Iran pour maîtriser les know-how nucléaires pacifiques, l’attachement de Téhéran à une coopération transparente avec l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA), sa fidélité aux principes et disposition du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires et du protocole additionnel à ce document.

« En dépit de la progression des négociations entre l’Iran, d’une part, et la « troïka européenne » (Grande-Bretagne, France et Allemagne), de l’autre, tout porte à croire que les Européens essaient d’éterniser le processus de négociations, ce qui est parfaitement inadmissible pour la nation iranienne », a souligné le Secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale de l’Iran.

Selon Hassan Rouhani, « l’Iran a suspendu de son plein gré les travaux d’enrichissement d’uranium et ce, pour instaurer une atmosphère de confiance. Quoi qu’il en soit, la République Islamique d’Iran ne permettrait pas d' »abuser » de la suspension bénévole par Téhéran des travaux d’enrichissement d’uranium dans le pays ni de pousser Téhéran à l’arrêt total de ces travaux ».

« Nous avons proposé à l’Union européenne (UE) de fournir les garanties de la composante civile des programmes nucléaires iraniens, et voilà que maintenant ce sont les Européens qui doivent honorer leurs engagements », a-t-il indiqué.

Evaluant l’actuelle situation en matière de non-prolifération nucléaire, Hassan Rouhani a déploré que certains pays possédant des armes de destruction massive (ADM), et notamment les Etats-Unis, ne réduisent pas leurs arsenaux nucléaires, mais redoublent, par contre, leurs approches discriminatoires quant à la mise en application du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.

« Les Américains estiment que le problème de la production du combustible nucléaire ne peut être résolu que par des pays spécifiques, alors que les Etats-membres du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires ont leur droit tout à fait légitime d’enrichir l’uranium à des fins pacifiques », a fait remarquer Hassan Rouhani.

Abordant le problème de la lutte contre le terrorisme international, le Secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale de l’Iran a déclaré que le terrorisme international est ce phénomène dangereux qui menace la pais et la sécurité de toutes les nations sans exception aucune.

« Quoi qu’il en soit, dans la lutte contre le terrorisme international, on ne doit pas adopter une approche discriminatoire. Pour nous, il n’y a ni bon ni mauvais terrorisme », a signalé Hassan Rouhani.
La veille, le département d’Etat américain a porté sur la liste « noire » des Etats sponsors du terrorisme international l’Iran, la République démocratique et populaire de Corée (RDPC), le Soudan, la Syrie et la Libye.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous