NewsResistanceIran : le mouvement de la résistance iranienne est...

Iran : le mouvement de la résistance iranienne est optimiste pour l’avenir

-

Aftenposten (Quotidien norvégien) : Le mouvement de la résistance iranienne est optimiste pour l’avenir : La révolte en Iran l’été dernier a rendu possible un changement de régime, n’en faisant plus simplement une question pour les visionnaires politiques. Après avoir été chassé du pays au lendemain de la révolution islamique en 1979-80, le mouvement a vécu en exil. Il peut voir à présent la possibilité de retourner au pays. 

« J’espère que la prochaine fois que je donnerai une interview à Aftenposten, ce sera à Téhéran », a déclaré en souriant Maryam Radjavi au journaliste et au photographe d’Aftenposten. La dirigeante charismatique du mouvement des Moudjahidine du peuple d’Iran et du Conseil national de la Résistance iranienne est en Norvège pour parler avec les politiciens norvégiens de la situation de plusieurs milliers de militants qui se trouvent dans un camp en Irak, près de la frontière iranienne. Aujourd’hui, elle a été reçue à la commission des Affaires étrangères du Parlement, et demain, elle rencontrera des parlementaires qui s’intéressent à la situation en Iran.

Une rencontre avec Maryam Radjavi est toujours très spéciale : le mouvement qu’elle dirige a été pendant des décennies la cible de la police secrète du chah puis des troupes agressives du régime des mollahs. Des milliers de partisans du mouvement ont été emprisonnés et tués. Maintenir les pays occidentaux loin du groupe, est depuis des années un objectif prioritaire de la politique étrangère iranienne.

Aujourd’hui, il est difficile de dire combien le mouvement compte de soutien à l’intérieur de l’Iran. Mais hors du pays, le groupe est apparu comme un appareil d’État concurrent du régime des mollahs, avec Maryam Radjavi comme dirigeante du mouvement et son visage public.

Que Maryam Radjavi soit une dirigeante spéciale, c’est quelque chose que vous pouvez saisir dès que vous la rencontrez. Elle parle avec un enthousiasme extraordinaire de la situation dans son pays. Dans le grand cercle des partisans qui l’accompagnent, elle est le point central. Il n’y a pas de reine comme elle, aussi bien dans la manière dont elle agit que dans la manière dont les fans s’associent à elle.

Femme

Le point, et non des moindres, c’est qu’il s’agit surtout d’une femme qui dirige un mouvement politique visant à prendre le pouvoir dans un pays musulman. Quand nous abordons le rôle des femmes dans la société, elle se sent encore plus concernée :

« Les femmes jouent un rôle important à tous les niveaux de notre mouvement. Les femmes ont été à la pointe de l’opposition au régime des mollahs », dit-elle. Le nouvel Iran mettra fin à la discrimination des femmes, une fois pour toutes. Par conséquent, c’est source d’inspiration de venir vous voir en Scandinavie, a-t-elle dit.

Mais c’est la situation dans le camp d’Achraf en Irak, qui lui tient le plus à cœur.

« Cet été, le régime a causé un bain de sang en Irak à Achraf. Le régime a mis le 15 décembre comme date limite pour vider le camp. Nous craignons un massacre et une variété infinie de tragédies humaines pour les 3500 personnes qui y vivent. »

« La Norvège est un pays qui a une voix forte dans le monde. Je m’adresse à vous Norvégiens pour aborder aussi fort que possible cette question dans toutes les instances internationales. Il ne faut pas se détourner de ce qui se passe », dit-elle.

Menace

Maintes fois, elle parle du régime des mollahs à Téhéran et de la menace qu’il fait peser à ses yeux sur la paix dans le monde.

« Ce qui se passe, c’est qu’un régime intégriste fanatique islamiste est en train de se doter d’armes nucléaires. L’Occident s’est révélé être naïf et recherche la complaisance. Sous le couvert des négociations, les mollahs ont seulement poursuivi le processus visant à produire des armes nucléaires. Les mollahs ont des raisons de sourire. La tactique a été un succès jusqu’ici », dit-elle.

Mais le soulèvement en Iran cet été et cet automne est sur le point de renverser le jeu, estime Maryam Radjavi : «La peur de la répression des mollahs a disparu. Le compte à rebours a commencé. Je ne pense pas que le régime ait plus d’un an à vivre », dit-elle.

3 décembre 2009

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous