NewsResistanceIran: plus de 20 moudjahidine arrêtés lors des manifestations...

Iran: plus de 20 moudjahidine arrêtés lors des manifestations d’Achoura (officiel)

-

ImageAFP :  Plus de vingt membres de l’Organisation des moudjahidine du peuple (OMPI), principal mouvement d’opposition armée iranienne en exil, ont été arrêtés lors des manifestations d’Achoura en Iran le 27 décembre, a déclaré mercredi un haut responsable iranien.

"Plus de 20 membres des hypocrites (terme utilisé pour désigner le OMPI) qui jouaient un rôle dans l’organisation des troubles ont été arrêtés", a déclaré un vice-ministre des Renseignements cité par l’agence Isna qui ne donne pas son identité.

"Ils ont fait des aveux et, dans la mesure où cette organisation est un mouvement armé et prône la révolte armée, la peine de ces gens sera celle des mohareb" (ndlr: "ennemis de Dieu", passibles de la peine de mort), a-t-il ajouté.

Les autorités avaient récemment fait état de l’arrestation de moudjahidine le 27 décembre mais sans en préciser leur nombre.

Le procureur général de Téhéran a requis le 18 janvier la peine de mort contre cinq d’entre eux, trois hommes et deux femmes.

Le vice-ministre des Renseignements a également fait état de l’arrestation de "13 ou 14 bahaïs (ndlr: minorité religieuse non reconnue par le régime islamique) (…) qui guidaient les troubles".

Il a ajouté que "plus de 30 membres" de groupes d’extrême gauche, notamment les Fedayin et la Nouvelle Gauche, ont également été arrêtés.

"Ces personnes agissaient en réseau sous le nom de groupes tels que +Mères de la paix+ et +Mères en deuil+ et ont participé aux troubles de la journée d’Achoura".

Une "jeune célibataire iranienne de 44 ans", membre de l’Association de la monarchie, "ayant plusieurs passeports européens", a aussi été arrêtée, selon lui.

Le responsable iranien a aussi indiqué pour la première fois qu’"environ 1.000 personnes avaient été arrêtées" lors de ces manifestations, sans préciser si ce chiffre concernait tout l’Iran, ni combien de manifestants étaient toujours détenus.

Peu après le 27 décembre, la police de Téhéran avait annoncé avoir arrêté 500 manifestants, précisant que 300 demeuraient détenus et que ce chiffre n’incluait pas les personnes arrêtées par les milices islamiques ou les agents du ministère des Renseignements.

7,062FansJ'aime
1,182SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Conférence de la Journée internationale de la femme en soutien à la lutte des femmes en Iran

Le 4 mars, une conférence a eu lieu en l'honneur de la journée internationale de la femme. Conférence intitulée...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts et ses bas. La disparition du système clérical ne semble...

Les Iraniens rejettent une supposée alternative monarchiste pour l’Iran

Par : Nader Nouri Malgré une répression féroce et plusieurs pendaisons, le mouvement de protestation pour le changement affiche une...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous