NewsResistanceIran - Faux départ pour les réfugiés d’Achraf en...

Iran – Faux départ pour les réfugiés d’Achraf en Irak

-

 

Boris Mabillard
Iran vendredi 3 février 2012 – Les Moudjahidin du peuple refusent d’être déportés de leur camp d’Achraf vers celui de Liberty, au nord de Bagdad, qui, selon eux, tient plus d’une prison que d’un lieu d’asile

Déception pour les résidents du camp d’Achraf en Irak: l’heureuse solution a fait long feu. Le camp Liberty où 400 des 3400 Moudjahidin du peuple d’Achraf ont accepté d’être relogés au nord de Bagdad ne correspond pas, selon eux, à ce qui leur a été promis en décembre: surface plus petite, un mur d’enceinte de 3,60 mètres de haut, interdiction de sortir, visites restreintes sinon prohibées, conditions précaires. «Les Achrafiens sont des réfugiés qui ont accepté d’être relogés, mais on les traite comme des prisonniers qu’on veut déporter. C’est inacceptable!» explique Behzad Naziri du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI).

Après avoir menacé d’évacuer par la force au 31 janvier le camp d’Achraf, les autorités irakiennes ont accepté fin décembre la proposition de l’ONU. Un soulagement pour les Moudjahidin qui redoutaient que leur expulsion forcée d’Achraf ne soit l’occasion de violences programmées ou, pire, d’un massacre.

Accord non respecté

Selon les termes de l’accord agréé par toutes les parties, un premier contingent de Moudjahidin devait se rendre au camp Liberty, une sorte de test avant que le reste des habitants d’Achraf les rejoignent. Ainsi en janvier, les Irakiens ont été invités à réhabiliter l’ancienne base américaine Liberty pour qu’elle puisse accueillir ses nouveaux occupants dans de bonnes conditions, conformément à ce qui avait été prévu dans l’accord.

Selon une déclaration, mardi, du chef de la Mission d’assistance des Nations unies en Irak, Martin Kobler, Liberty est prêt désormais pour accueillir ses premiers résidents. Ce que contestent les Moudjahidin pour qui l’accord n’a pas été respecté. Selon eux, le camp n’a pas d’eau potable, il est insalubre et des dizaines de fois plus petit que ce qui avait été convenu. De plus, l’accès aux soins médicaux et aux visites ne leur est pas garanti, et ils ne pourraient pas emporter avec eux l’ensemble de leurs biens personnels et mobiliers. Enfin, ils ne pourront pas bénéficier de la permanence onusienne sur le site qu’on leur avait promise afin que leur sécurité soit garantie. Avec son mur d’enceinte infranchissable, Liberty ressemble à une prison.

Le Comité d’Achraf tentera ce vendredi d’interpeller Martin Kobler de passage à Genève pour s’entretenir avec les responsables de plusieurs agences onusiennes. Une manifestation est organisée cet après-midi à 13 heures place des Nations. Pour l’avocat genevois Nils de Dardel, Bagdad influencé par Téhéran veut saboter la recherche d’une solution humanitaire: «[Le premier ministre] Nouri al-Maliki menaçait de mort immédiate les Achrafiens avec Liberty, où les conditions devraient être épouvantables, celles d’un ghetto. On leur propose une mort lente, mais certaine.»

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/9abb7304-4de3-11e1-8a0e-929f8a406e7d/Faux_d%C3%A9part_pour_les_r%C3%A9fugi%C3%A9s_dAchraf_en_Irak

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous