NewsSur le filStatu quo sur le nucléaire iranien après la réunion...

Statu quo sur le nucléaire iranien après la réunion de Genève

-

Le porte-parole de la diplomatie européenne, Javier Solana, a déclaré à l’issue d’une réunion avec le négociateur en chef iranien que Téhéran n’avait pas donné de "réponse claire" aux propositions faites par les grandes puissances en échange de la suspension de ses activités d’enrichissement d’uranium.

"Nous n’avons pas eu de réponse claire (…) ni de ‘oui’, ni de ‘non’", a dit Solana à l’occasion d’une conférence de presse à Genève, où se tenait une rencontre entre des responsables des "Six" – les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu plus l’Allemagne – et le responsable iranien du dossier, Saeed Jalili.

"J’espère obtenir une réponse à cela et à d’autres questions dans un délai de deux semaines", a précisé l’émissaire européen, fixant ainsi un nouveau rendez-vous au négociateur de Téhéran en charge du dossier nucléaire.

Interrogé sur l’éventualité de nouvelles sanctions contre l’Iran en cas de refus, Solana a répondu: "Les Iraniens savent très bien ce qui continuera à se passer si rien ne change."

Le département d’Etat américain a souligné que l’Iran faisait désormais face au choix entre la coopération et la confrontation.

"Nous espérons que le peuple iranien comprend que ses dirigeants doivent choisir entre la coopération, qui bénéficierait à tous, et la confrontation, qui ne peut mener qu’à un isolement plus prononcé", a déclaré le porte-parole Sean McCormack.

PAS D’AUTRE RÉUNION DE HAUT RANG PRÉVUE

Solana a par ailleurs déclaré que les discussions, en la présence exceptionnelle du numéro trois du département d’Etat américain William Burns, avaient été constructives et de haute tenue. Mais un diplomate occidental a précisé qu’aucune autre réunion à ce haut niveau n’était programmée.

Le porte-parole de la diplomatie européenne a insisté sur le fait que Téhéran continuait à entretenir le flou sur l’attitude que l’Iran adopterait par rapport aux plus récentes propositions des Six. Ceux-ci ont proposé à l’Iran de geler ses activités sensibles en échange du gel de leurs démarches pour obtenir du Conseil de sécurité un nouveau train de sanctions contre Téhéran

Interrogé par Reuters sur une éventuelle suspension de l’enrichissement d’uranium en préalable à des négociations complètes, Saeed Jalili a répondu: "Nous ne débattrons que des points d’accord inclus dans les propositions."
Un diplomate iranien de haut rang a également exclu la proposition de "gel commun", estimant qu’elle irait à l’encontre du droit inaliénable de l’Iran au nucléaire.
L’Iran, quatrième producteur mondial de pétrole, affirme que son programme nucléaire a pour unique visée la production d’électricité; l’Occident le soupçonne de vouloir se doter de l’arme atomique.

L’ensemble des propositions remises en juin aux autorités iraniennes par Javier Solana, visent à offrir à Téhéran des incitations économiques et techniques en échange d’une suspension de ses activités d’enrichissement d’uranium.
Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté trois trains de sanctions contre l’Iran depuis le début de la crise, à l’été 2002, lorsque le Conseil national de la résistance iranienne, groupe d’opposants en exil, a dénoncé l’existence d’un centre d’enrichissement de l’uranium à Natanz et d’une centrale nucléaire à eau lourde à Arak.
La tension s’est accrue la semaine dernière avec des essais de missiles effectués par l’Iran.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous