NewsSur le filIran : remous dans les universités

Iran : remous dans les universités

-

Iran Focus: Une douzaine d’enseignants de l’université Allameh Tabatab’i mis à la retraite d’office,18 étudiants de l’Université Libre Dezful ont été suspendus pendant deux ans, le commandant de la police de Qazvine admet qu’au moins 400 étudiants ont été arrêtés dans la ville.

Une douzaine d’enseignants de l’université Allameh Tabatab’i de Téhéran ont été mis à la retraite d’office. Le régime a l’intention de fermer le département économique de cette université. Des enseignants ont également été suspendus dans cette même faculté et à l’université nationale. Un groupe de professeurs d’économie de l’enseignement supérieur à travers l’Iran a protesté contre l’arrestation d’un de leur collègue d’Allameh et ont exigé sa libération et la liberté d’expression et de penser dans les universités.

18 étudiants de l’Université Libre Dezful ont été suspendus pendant deux ans pour avoir participé aux manifestations de novembre et décembre. Ils vont aussi être forcés de changer d’université dès leur retour. Dix étudiants qui ont participé au deuxième anniversaire de la mort de Ibrahim Lotfollahi ( assassiné par les forces de sécurité) ont été arrêtés. Ceci alors que plusieurs personnes arrêtées lors du premier anniversaire de la mort  de cet étudiant Kurde sont toujours en prison.

Le commandant de la police de Qazvine, Massoud Nassab-Jafari, a admis à l’agence de presse Fars (affiliée au pasdaran) qu’au moins 400 étudiants avaient été arrêtés dans la ville. Il a avancé comme raisons: « assister à des soirées diverses, des fêtes d’anniversaire et des activités de ce genre ».

Shojayi, ex-président de l’Association Islamique de l’Université de Hormozgan et responsable de l’Équipe Électorale Étudiante de Karoubi dans cette province, a été condamné à quatre ans de prison. Il a été accusé de mettre en danger la sécurité nationale.

Plusieurs étudiants de l’Université de Science et Industrie à Téhéran ont été arrêtés et battus par les agents du régime pour avoir manifester durant l’Achoura. Ils avaient été convoqués au Comité Disciplinaire, 13 ont été suspendus de l’Université pendant deux semestres.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous