Intelligence ReportsTerrorismeZarif est en Russie pour parler du soutien à...

Zarif est en Russie pour parler du soutien à Bachar al-Assad dans la crise syrienne

-

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif se rend à Moscou lundi 17 août pour discuter de l’accord nucléaire mais aussi de la situation en Syrie. Tout comme la Russie, l’Iran est un allié du régime de Bachar el-Assad.

La visite de Mohammad Javad Zarif à Moscou a été annoncée alors que l’Iran et la Russie ont répété ces derniers jours leur soutien au régime du syrien Bachar el-Assad. Le chef de la diplomatie iranienne s’est rendu il y a quelques jours à Damas pour renouveler le soutien de l’Iran à la Syrie.

L’Iran des mollahs apporte une aide financière et militaire, sous formes d’envoi de conseillers, aux deux régimes syrien et irakien.

Selon une dépêche de SANA (l’agence de presse officielle de la Syrie) datée du mercredi 8 juillet, Bachar al-Assad a signé une loi ratifiant l’octroi par le régime iranien d’une ligne de crédit d’un milliard de dollars au régime syrien.

L’accord relatif à l’ouverture de cette ligne de crédit a été signé entre deux banques publiques, la Banque commerciale de la Syrie et la Banque d’exportation et développement de l’Iran. Précédemment, en juillet 2013, la Syrie avait bénéficié d’une ligne de crédit de 3,6 milliards de dollars, octroyée par l’Iran, et avait utilisé la majorité de cette somme pour acheter du pétrole à l’Iran.

Le président du régime iranien, Hassan Rohani, a déclaré que Téhéran soutiendra Assad « jusqu’au bout ». Au cours des derniers mois, plusieurs commandants des pasdarans du régime iraniens ont été tués lors des combats en Syrie. Par ailleurs, le régime iranien arme et finance le Hezbollah libanais dont les miliciens sont de plus en plus impliqués dans la guerre civile en Syrie.

Le président américain Barack Obama devrait contester le « pont terrestre syrien » du régime iranien au profit du Hezbollah, en soutenant plus vigoureusement les forces anti-Assad, » a écrit Jackson Diehl, rédacteur en chef adjoint de la page éditoriale du Washington Post

Jackson Diehl a suggéré que l’inclusion du régime iranien dans les pourparlers sur la paix en Syrie serait une erreur. « Le régime d’Assad est soutenu presque entièrement par l’argent, les armes et les combattants fournis par l’Iran » ajoute le Washington Post.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous