Intelligence ReportsTerrorismeArrestation du responsable de l’attentat de Khobar commandité par...

Arrestation du responsable de l’attentat de Khobar commandité par l’Iran

-

Arrestation du responsable de l’attentat de Khobar commandité par l’Iran

 Le quotidien arabe Asharq al-Awsat a rapporté cette semaine l’arrestation d’Ahmed al-Mughassil, un terroriste lié à l’attentat des tours de Khobar en Arabie saoudite. Cette attaque terroriste a eu lieu le 25 juin 1996 dans les locaux utilisés par du personnel militaire étranger, notamment des Américains. En tout, dix-neuf Américains et un Saoudien furent tués, et trois cent soixante-douze autres personnes de nombreuses nationalités furent blessées.

Dans une conférence de presse à Washington le 16 avril 1997, le Conseil National de la Résistance Iranienne avait révélé que l’attaque à l’explosif contre les tours de Khobar avait été ordonnée et planifiée par les Pasdaran iraniens. Selon le CNRI, qui avait obtenu une série d’informations de ses sources à l’intérieur du pays, l’attentat était une opération conjointe du Ministère du Renseignement iranien et des Pasdaran. Le CNRI avait détaillé la chaîne de commandement impliquée.

Selon les informations du CNRI, le 6ème corps des Forces Qods, responsable d’opérations terroristes et subversives dans la région du Golfe Persique, avait mené à bien l’opération. Les décisions pour les opérations terroristes, étaient prises au Conseil suprême de sécurité nationale (CSSN) iranien, présidé à l’époque par le Président du régime Hashemi Rafsanjani. Le président actuel du régime Hassan Rohani était à l’époque le Secrétaire du CSSN et le Guide Suprême Ali Khamenei un représentant de cet organisme.

L’ancien directeur du FBI Louis Freeh, qui a personnellement supervisé l’enquête des États-Unis sur l’attentat, a plus tard confirmé le rôle du régime iranien. Écrivant dans le Wall Street Journal le 23 juin 2006, Louis Freeh a affirmé que « que les services de sécurité saoudiens avaient arrêtés six des responsables des explosions après l’attentat. Tandis que les agents du FBI passaient au tamis les décombres du Bâtiment 131 sous une chaleur de 50°C, les responsables des explosions ont admis qu’ils avaient été formés par des agents iraniens dans la plaine de la Bekaa et avaient reçu leurs passeports à l’ambassade iranienne à Damas, ainsi que 250 000 $ en liquide de la part du Général Pasdaran Ahmad Sharifi pour l’opération. »

« Nous avons appris plus tard que des membres éminents du gouvernement iranien, y compris du Ministère de la Défense, du Ministère des Renseignements et de la Sécurité nationale (Vevak) et du bureau du guide suprême, avaient choisis Khobar comme cible et chargé le Hezbollah saoudien de mener l’opération à bien », a-t-il ajouté.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous