Intelligence ReportsTerrorismeIran : Le général des pasdaran tué en Syrie...

Iran : Le général des pasdaran tué en Syrie y avait mené « 80 opérations » contre la révolte populaire

-

Iran : Le général des pasdaran tué en Syrie y avait mené "80 opérations" contre la révolte populaire

Un haut commandant des Gardiens de la révolution iraniens, le général Hossein Hamedani, tué cette semaine en Syrie, avait participé à « 80 opérations » dans ce pays en guerre, a déclaré dimanche un responsable lors d’une cérémonie à sa mémoire.

Le régime iranien soutient activement la dictature de Bachar Assad face aux rebelles depuis le début en 2011 de la révolte du peuple syrien. Il fournit à Damas une assistance financière et militaire, y compris des conseillers et combattants sur le terrain.

« Le général Hamedani s’est rendu en Syrie à partir de 2011 où il a créé les Forces de défense nationale (la principale milice pro-régime) et a participé à 80 opérations », a déclaré le général Mohsen Rezaï, ancien chef des Gardiens de la révolution, l’armée d’élite du régime islamique.

« Notre sécurité ne se limite pas à nos frontières, elle est liée à toute la région. Hamedani est tombé en martyr en Syrie pour que l’insécurité n’atteigne pas Téhéran », a-t-il ajouté, selon le site des Gardiens de la révolution Sepahnews.ir.

A la télévision d’Etat, le général Ramezan Sharif, porte-parole des Gardiens de la révolution, a affirmé que le général tué avait été « ces quatre dernières années l’un des conseillers militaires les plus influents et dont le rôle a été déterminant » dans le conflit.

Les pasdaran sont présents aux côtés des combattants de la milice chiite du Hezbollah libanais, inféodés à Téhéran. Ghassem Souleimani, chef de la force al-Qods, chargée des opérations extérieures des Gardiens, se rend également régulièrement en Syrie et en Irak. Hamedani coordonnait les ingérences iraniennes avec Ghassem Souleimani.

Le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, le contre-amiral Ali Chamkhani, a affirmé que la mort du général Hamedani était « une grande perte ». En réalité c’est le coup le plus important jamais subit par les gardiens de la révolution depuis le conflit en Syrie.

 

Lire aussi: 

Iran – La mort du plus haut gradé des pasdaran en Syrie

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous