Intelligence ReportsTerrorismeBush accuse la Syrie et l’Iran d’encourager le terrorisme

Bush accuse la Syrie et l’Iran d’encourager le terrorisme

-

Iran Focus, Washington, 25 octobre – Mardi dernier, le Président des Etats-Unis, George W. Bush, a accusé les régimes de l’Iran et de la Syrie de collaborer avec les terroristes.

Dans un discours, lors d’un déjeuner au Club des Officiers de la base de l’armée de l’air de Bolling située dans la capitale américaine, Bush a déclaré que l’aide et l’encouragement apportés par les deux Etats au radicalisme islamique ne faisait qu’amplifier son influence.

Les radicaux islamiques étaient « protégés par des régimes autoritaires (des alliés de convenance comme la Syrie et l’Iran) qui partagent le même objectif de nuire à l’Amérique et aux gouvernements musulmans modérés et qui utilisent la propagande terroriste pour condamner leurs propres échecs en Occident, en Amérique et à propos des Juifs », a déclaré Bush.

Le président américain a affirmé que son gouvernement était déterminé à tout mettre en œuvre pour priver les groupes radicaux du soutien et du refuge procurés par les régimes hors-la-loi. « Des Etats, comme la Syrie et l’Iran, qui soutiennent le terrorisme, ont un long passé de collaboration avec les terroristes et ne méritent aucune indulgence de la part des victimes du terrorisme. »

« Les Etats-Unis ne font aucune distinction entre ceux qui commettent des actes de terreur et ceux qui les soutiennent et qui ferment les yeux dessus, parce qu’ils se rendent tout aussi coupables de meurtre », a déclaré Bush. Puis il a ajouté que « Tout gouvernement qui choisit d’être un allié de la terreur, choisit aussi d’être un ennemi de la civilisation et le monde civilisé doit demander des comptes à ses régimes ».

Concernant le programme nucléaire de Téhéran, le Président américain a déclaré que Washington avait pris l’initiative d’empêcher les activités atomiques de l’Iran. « L’année dernière, l’Amérique et ses partenaires de l’initiative de sécurité contre la prolifération (Proliferation Security Initiative) avaient stoppé plus d’une dizaine de bateaux suspectés de transporter des armes technologiques, y compris du matériel destiné au programme de missile balistique de l’Iran ».

Il a ajouté que l’effort international a « réduit le danger pour les nations libres, mais ne l’a pas supprimé. Des hommes dangereux voulant utiliser des armes atroces contre nous, travaillent actuellement le plus sérieusement du monde à s’en procurer. Nous travaillons donc dans l’urgence afin que ces armes de destruction massive ne tombent pas entre les mains de ces fanatiques ».

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous