IranNucléaireIran : Le président iranien tourne au ridicule la...

Iran : Le président iranien tourne au ridicule la réaction occidentale face à l’impasse devant la qu

-

Iran Focus, Téhéran, 25 octobre – Mahmoud Ahmadinejad, le président ultraconservateur de l’Iran, a établi une ligne de conduite ferme concernant le programme nucléaire du pays, programme qui soulève beaucoup de controverses. Il a ironisé sur la réaction des pays occidentaux face à la reprise par l’Iran des activités nucléaires. Ces activités ont été vigoureusement condamnées par une résolution appuyée par les pays européens et qui a été prononcée par les gouverneurs l’Agence internationale de l’énergie atomique.

Prenant la parole lors d’un rassemblement d’étudiants à Téhéran, Ahmadinejad a commenté la réaction des pays occidentaux en ces termes : « Au début, ils ont fait beaucoup de bruit sur cette affaire, mais petit à petit, ils ont été obligés de se rasseoir tranquillement ».
L’intégralité de son discours a été publiée dans l’édition de lundi du quotidien semi-officiel, Djomhouri Eslami.

Ahmadinejad a déclaré que son gouvernement reprendra le cycle complet du combustible nucléaire, notamment l’enrichissement d’uranium. Il a ajouté que son gouvernement « a soutenu de façon très sérieuse » la décision de reprendre les activités nucléaires au centre de conversion de l’uranium à Ispahan et qu’il « s’en tiendra à cette décision ».

« La République islamique a conclu qu’un statut quo nuirait à notre sécurité nationale », a-t-il dit.

« Plus nous battons en retraite et plus ils vont de l’avant, au point que Mohammad ElBaradei, le secrétaire général de l’Agence [Internationale de l’Energie Atomique – AIEA »>, nous a dit récemment, je cite ses paroles : ‘‘Ils ne veulent pas que vous disposiez de la technologie nucléaire’’. » Ahmadinejad évoquait par là les négociations désormais suspendues qui se déroulaient entre l’Iran et le trio européen – la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

« Pourquoi devrions nous renoncer? », a demandé le Président de tendance islamiste radicale. « Où dans nos lois est –il écrit que nous devrions mendier auprès des Européens pour disposer de nos droits? »

Ahmadinejad s’est dit confiant du fait que l’Occident sera obligé de faire marche arrière devant la volonté du régime rejeter le compromis, et il a indiqué que son gouvernement était encouragé par ce qu’il percevait comme une réaction « faible » de l’Occident.

« Si Dieu le veut, l’Occident acceptera notre position car dans le monde, le pouvoir politique de l’Iran est très grand et sans rival dans certaines contrées. Nous avons besoin du monde, mais nous avons montré que nous pouvons nous développer sans lui ».

Faisant référence aux rencontres qu’il a eues en septembre aux Nations Unies avec des hauts fonctionnaires britanniques, le président ultraconservateur a dit : « A New York, les Anglais nous ont demandé de ne pas soulever de problème. Ceci nous montre que l’Occident est très proche de la rupture et qu’il est beaucoup plus faible qu’il ne le prétend ».

Il a ajouté que contrairement à ce qui se disait, son gouvernement ne voit pas la question nucléaire comme une crise.

« Certains veulent nous faire croire que les portes de l’enfer se sont ouvertes. De l’étranger nos ennemis crient honte sur nous et veulent que nous pensions que quelque chose d’énorme s’est produit ».
Le président ultra conservateur à éliminer toute éventualité de frappes militaires contre l’Iran.

« Si l’Occident était à même de nous mettre une gifle, il ne nous en informerait pas à l’avance. Si vous voyez qu’ils ne nous frappent pas, soyez surs qu’ils n’en sont pas capables et qu’il ne le feront jamais ».
L’ex commandant des gardiens de la révolution devenu Président à poursuivi en disant : « La République Islamique comprend pourquoi l’Occident à peur de la technologie nucléaire iranienne. C’est parce que si l’Occident accepte que l’Iran atteigne ce niveau de technologie, leur propagande de 27 ans, disant que notre Etat religieux était incapable de quoi que ce soit, serait réduite à néant ».

« L’autre crainte qu’éprouve l’Occident, c’est que la nation iranienne ait obtenu cette technologie seule, et quoi qu’elles fassent, nous la reconstruirons. Cette science ne sera pas détruite en Iran. Chaque fois que nous le déciderons, nous la renouvellerons ».

« L’Occident est également inquiet parce que si l’Iran rejoint le club des pays ayant maîtrisé le cycle complet de la combustion nucléaire, l’Occident ne pourra pas empêcher d’autres pays d’y parvenir », a-t-il dit.

Il a ajouté que l’Occident était « très remonté » contre l’Iran, mais « que cela ne nous dérange pas. Nous disons qu’ils peuvent emporter cet courroux dans leur tombe ».

Ahmadinejad a indiqué que l’Occident était contre l’existence même de la République islamique. « Si ce problème [du nucléaire »> est résolu, alors ils soulèveront la question des droits de l’homme. Si le problème de droits de l’homme est résolu, alors ils soulèveront probablement le problème des droits des animaux. »

« Nous leur avons dit que maintenant tout a changé », a-t-il dit.
“Avec le temps, nous allons continuer à avancer, pas à pas, et nous ne ferons pas demi-tour. Quand nous commenceront le cycle de combustion, il ne fait aucun doute, que tout sera différent”.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous