Iran and its NeighboursIrakIran-Irak : Les USA et la Grande Bretagne mettent...

Iran-Irak : Les USA et la Grande Bretagne mettent en garde l’Iran contre les attentats à la bombe en

-

Reuters, Londres, 16 octobre – Les Etats-Unis et leur allié principal, la Grande-Bretagne, ont mis en garde l’Iran contre son implication possible dans des attentats à la bombe commis par les insurgés en Irak, ont déclaré dimanche de hauts responsables.

L’Iran dément les accusations d’ingérence en Irak et dit que ces accusations relève de la guerre psychologique liée aux efforts de Washington et Londres pour envoyer Téhéran au Conseil de Sécurité des Nations Unies sur des sanctions possibles par rapport à son programme nucléaire.

Le Premier ministre britannique, Tony Blair, a dit ce mois-ci qu’il existait des preuves que l’Iran ou ses alliés du Hezbollah libanais étaient la source des technologies sophistiquées utilisées dans des attentats à la bombe au bord des routes, connu aussi sous le nom d’Instruments explosifs improvisés, qui ont visé les soldats britanniques dans le sud de l’Irak.

La Secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, a déclaré dimanche que Washington avait donné un avertissement à Téhéran à ce sujet.

« Nous avons essayé d’envoyer un message… à propos des Instruments explosifs improvisés, dans le sud de l’Irak, » a déclaré Rice aux journalistes lors d’une visite à Londres pour des discussions avec Blair.

« Nous avons des canaux diplomatiques qui nous permette de le faire. Mais nous les utilisons avec sévérité et spécifiquement pour délivrer certains messages ».

Les Etats-Unis n’ont pas de liens diplomatiques formels avec l’Iran mais discutent parfois avec le gouvernement iranien par le biais de diplomates suisses ou de l’ambassadeur iranien aux Nations Unies à New York.

L’Iran affirme que la Grande-Bretagne n’a présenté aucune preuve ne l’impliquant lui ou le Hezbollah aux activités des insurgés en Irak, argument contesté par le secrétaire aux Affaires étrangères, Jack Straw.

« Ce que nous avons présenté aux Iraniens sont des preuves qui, à notre avis, lient clairement les Instruments explosifs improvisés qui ont été utilisés contre les forces britanniques et d’autres troupes dans le sud de l’Irak au Hezbollah et à l’Iran », a-t-il déclaré à la radio BBC.

« Nous nous tournons vers les Iraniens pour qu’ils se désistent de tout ce dans quoi ils se sont impliqués dans le passé et pour qu’ils utilisent leur influence considérable sur le Hezbollah pour s’assurer que cette pratique récurrente…s’arrête en Irak.

Le Hezbollah a aussi démenti tous liens avec des attentats à la bombe en Irak.

TENSIONS NUCLEAIRES

Blair a déclaré que les attentats à la bombe en Irak sont peut être une tentative de l’Iran d’intimider la Grande Bretagne sur sa position ferme dans les négociations visant à limiter l’utilisation de la technologie nucléaire à Téhéran.

Les tensions entre Téhéran et Londres ont été exacerbées par les explosions mortelles dans le sud-ouest de l’Iran samedi. Quelques médias ont accusé la Grande Bretagne d’en être responsable.

Deux bombes artisanales placées dans des poubelles ont explosé à trois minutes d’intervalles chacune et faisant quatre mort et plus de 80 blessés dans la ville pétrolière d’Ahwaz.

L’ambassade britannique à Téhéran a publié une déclaration condamnant les explosions, les dernières d’une série d’attentats cette année dans la province du Khouzistan, cœur de l’industrie pétrolière de l’Iran.

« Il y a eu quelques spéculations dans le passé sur l’implication supposée des Britanniques au Khouzistan », a mentionné la déclaration.

« Nous rejetons ces allégations. Tous liens entre la Grande-Bretagne et ces horribles attentats terroristes n’ont strictement aucun fondement. »

Interrogé sur l’implication des Britanniques dans ces explosions, le ministère des Affaires étrangères iranien a déclaré qu’une enquête était ouverte.

« Contrairement aux Britanniques, nous n’allons pas faire connaître notre point de vue sans les enquêtes nécessaires », a dit le porte-parole Hamid Reza Asefi lors d’une conférence de presse hebdomadaire.

Assefi a ajouté que l’Iran voulait retourner à la table des négociations avec l’Union Européenne sur son programme nucléaire, mais n’accepterait pas la demande majeure de l’Union souhaitant qu’il arrête toutes les activités de ravitaillement en carburant nucléaire avant que les discussions ne reprennent.

« Le Conseil de Sécurité ne peut pas être utilisé comme une épée de Damoclès contre l’Iran, » a-t-il déclaré. « Nous ne pouvons pas être menacés d’être déférés au Conseil de Sécurité ».

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous