Iran and its NeighboursIrakL’Iran est derrière la Brigade Badr en Irak

L’Iran est derrière la Brigade Badr en Irak

-

Iran Focus, Londres, 17 novembre – La Brigade Badr qui a été accusée cette semaine d’avoir emprisonné et torturé ses opposants irakiens, qui compte à ses côtés sur le même front politique l’Assemblée suprême de la révolution islamique en Irak (ASRI), sont financés et dirigés par le corps des gardiens de la révolution du pays voisin, l’Iran, selon un site en langue arabe, qui dit avoir découvert des documents prouvant des liens financiers entre Téhéran et cette dangereuse milice.

L’Iran verse à la Brigade Badr, récemment renommé l’organisation Badr, un salaire mensuel d’environ trois millions de dollars, rapporte le site jordanien al Malaf.

Al-Malaf Net dit que l’armée iranienne ainsi que son ministère des renseignements (VEVAK) sont impliqués dans des activités illégales en Irak par le biais de leur agent régional, la Brigade Badr.

L’article identifie Hadi al-Ameri, le chef de la milice Badr et député du parlement irakien, comme l’agent de liaison clé entre Téhéran et le ministre de l’intérieur irakien. Il avance qu’al-Ameri entretenait des relations directes avec la force Qods, un corps d’élite des gardiens de la révolution, qui a pour tâche d’exporter la révolution islamique dans les Etats arabes. Il est régulièrement reçu par le commandant de la force Qods, Qassem Soleimani, a-t-il ajouté.
Les postes majeurs au sein du ministère de l’Intérieur sont tenus par d’anciens hauts commandants de la Brigade Badr et que sa force de police est largement considérée par les experts irakiens comme un simple instrument de cette milice. Al-Malaf Net avance que la milice est dirigée dans ses activités depuis Téhéran, ajoutant qu’un des étages du ministère de l’Intérieur est sous le contrôle du VEVAK. On rapporte que des musulmans sunnites y ont été torturés et assassinés.

L’article poursuit en décrivant des enlèvements et des assassinats effectués par des policiers en uniforme et des autorités du ministère de l’Intérieur contre des individus opposés à l’influence de Téhéran en Irak, ajoutant que les fatwas, ou décrets religieux, pour l’assassinat de personnalités irakiennes sont émis par le bureau du guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khameneï.

Les documents montrent que Hadi al-Ameri reçoit un salaire mensuel de trois millions de dollars de Téhéran pour payer ses subordonnés de la milice Badr. Cette somme exclue les autres dépenses, comme les loyers, les traitements médicaux, les factures de téléphone et les primes, qui sont payés séparément.

Parmi les documents révélés dans le rapport, on trouve une commande d’assassinat avec le nom de l’ancien président Ayad Allawi, sur la liste des cibles.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous