Iran and its NeighboursIrakLes gardiens de la révolution d’Iran en alerte à...

Les gardiens de la révolution d’Iran en alerte à la frontière irakienne

-

Iran Focus, Téhéran, 29 mars – Le corps des gardiens de la révolution (CGR) d’Iran positionné dans l’ouest et le sud-ouest du pays, près de la frontière irakienne, est placé en état d’alerte depuis le milieu du mois, selon une source de l’armée iranienne qui a confié cette information à Iran Focus.

Le commandant suprême des forces armées d’Iran a adressé une directive aux garnisons Nadjaf et Karbala du CGR, qui ont respectivement leur base dans les provinces de Kermanchah et du Khouzistan, quartiers généraux des forces du CGR dans l’ouest et le sud-ouest du pays.

La directive a pris effet le 14 mars, selon la source qui a demandé à rester anonyme.

Les bases Nadjaf et Karbala sont les quartiers généraux des gardiens de la révolution principalement responsables des affaires irakiennes et abritent une grande partie de l’élite du CGR, la Force Qods, dont l’objectif déclaré est de propager la révolution de l’Iran à l’Irak et vers d’autres pays du Moyen-Orient.

En vertu des règles des forces armées iraniennes, la décision de lever l’état d’alerte le long des frontières irakiennes doit être approuvée par le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, commandant en chef des forces armées. Khamenei s’est rendu la semaine dernière dans des zones proches de la frontière irakienne dans la province agitée du Khouzistan où il a prononcé un discours en arabe, condamnant violemment les Etats-Unis et la Grande-Bretagne pour leur occupation de l’Irak.

Dimanche, Khamenei a déclaré devant des milliers de miliciens islamistes à Téhéran que les menaces d’une action militaire contre l’Iran « pourraient être mises en application dans certains cas, mais une nation qui sait conserver sa grandeur, sa dignité, son identité et ses intérêts sera capable de résister à de telles attaques sans jamais battre en retraite ».

« La décision [de placer les forces armées en état d’alerte le long de la frontière irakienne »> pourrait être de nature défensive ou offensive, mais elle est lourde de sens en raison du moment choisi », a déclaré Ehsan Pourhaydari, ancien colonel des forces armées régulières d’Iran et qui vit aujourd’hui en Allemagne. « Il coïncide avec l’annonce de négociations imminentes entre l’Iran et les Etats-Unis sur la situation en Irak. Les ayatollahs doivent se dire que les pourparlers vont les rendre plus vulnérables ou bien leur ouvriront de nouvelles opportunités en Irak. Dans tous les cas, il est logique pour eux de placer leurs forces en état d’alerte près de la frontière avec l’Irak. »

Sur le plan national, les dirigeants religieux d’Iran font face à des manifestations incessantes contre le gouvernement à Téhéran et dans d’autres villes majeures ainsi qu’à des confrontations violentes dans la province du Khouzistan à majorité arabe, dans le sud-ouest du pays, dans la province du Kurdistan à l’ouest et enfin la province majoritairement sunnite du Baloutchistan dans le sud-est.

Les garnisons Nadjaf et Karbala sont les centres nerveux de l’interférence étendue de l’Iran en Irak. Les officiers de la Forces Qods ainsi que des agents du ministère iranien des Renseignements et de la Sécurité (VEVAK) basés dans ces deux garnisons traversent régulièrement la frontière entre l’Iran et l’Irak.

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous