Iran and its NeighboursIrakConférence sur l'Irak: Washington exclut la libération de cinq...

Conférence sur l’Irak: Washington exclut la libération de cinq Iraniens

-

AFP, Washington, 11 avril – La Maison Blanche a exclu mercredi que les Américains libèrent cinq Iraniens arrêtés en janvier en Irak pour que l’Iran participe à une conférence internationale sur l’Irak.

Un porte-parole de la Maison Blanche, Gordon Johndroe, a aussi catégoriquement démenti que les Américains aient torturé un autre Iranien, un diplomate détenu pendant deux mois en Irak, comme l’affirme l’Iran.

« Non », s’est contenté de répondre Gordon Johndroe à qui la presse demandait si les Etats-Unis envisageraient de libérer les cinq Iraniens pour que l’Iran participe à la conférence prévue début mai en Egypte.

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi, a lié mercredi dans la presse la participation de l’Iran à cette conférence à la libération des cinq détenus. L’Iran affirme que ce sont des diplomates, ce que contestent les Etats-Unis.

Les cinq Iraniens, arrêtés le 11 janvier lors d’une opération militaire américaine à Erbil (nord), sont devenus une pomme de discorde supplémentaire entre les Etats-Unis et l’Iran et compliquent encore la donne en Irak, où les deux pays sont confrontés le plus directement.

L’affaire embarrasse le gouvernement irakien, pris entre deux feux. Leur sort a nourri les spéculations avec la crise des 15 soldats britanniques capturés par les Iraniens. Le président George W. Bush a exclu toute libération des cinq Iraniens d’Erbil contre celle des Britanniques.

Les spéculations ont été renforcées par le fait que les Britanniques ont été libérés la semaine passée quelques jours après Jalal Sharafi, second secrétaire de l’ambassade d’Iran à Bagdad, enlevé en février par des hommes armés portant l’uniforme de l’armée irakienne.

L’Iran a affirmé mercredi, images de télévision à l’appui, que Jalal Sharafi avait été torturé par les Américains.

« Les Etats-Unis n’ont rien à voir avec sa détention, et suggérer qu’il a été torturé (par les Américains) est sans fondement », a déclaré Gordon Johndroe, porte-parole du Conseil de la sécurité nationale.
Les Américains ont torturé le diplomate à la perceuse, selon la télévision iranienne, qui a montré des images de blessures aux pieds et de coups de fouet dans le dos.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous