Iran and its NeighboursIrakDes importateurs d'armes d'Iran capturés en Irak

Des importateurs d’armes d’Iran capturés en Irak

-

The Washington Times, 28 juillet – Par Sara A. Carter – Quatre terroristes liés à une opération de contrebande iranienne – visant les forces de la coalition avec des bombes puissantes – ont été capturés hier en Irak, selon des responsables du Département de la Défense.

L’annonce est venue alors que les responsables américains continuent d’examiner des relations entre l’Iran et les insurgés qui cherchent à déstabiliser la région et qui visent les forces américaines sur le terrain.

« Je dirais qu’il est clair pour nous qu’il existe des réseaux de contrebande d’armes, d’explosifs IED, des mortiers et d’autres dispositifs venant d’Iran en Irak », a déclaré le général Raymond T. Odierno, le commandant responsable des affaires au jour le jour en Irak.

« Et en fait, nous croyons que des entraînements ont aussi lieu en Iran. Nous avons vu ces trois derniers mois des progrès sensibles en précision de tirs de mortiers et de roquettes dans la Zone Verte [de la coalition »> et ailleurs. Nous pensons qu’il y a un lien direct avec un entraînement mené en Iran. »

Les terroristes sont soupçonnés de faciliter le transport d’armes et de personnel de l’Iran en Irak, spécialement les dispositifs explosifs mortels EFP. Ces armes de type ogive peuvent percer les blindages et causer des dégâts significatifs et des pertes humaines aux forces de coalition.

Les suspects ont été capturés après un raid des forces américaines à Qasarine, un petit village au nord de Baqouba, dans la province de Diyala près de la frontière avec l’Iran.

Les opposants de la guerre en Irak critiquent l’administration pour pointer l’Iran du doigt, avançant qu’il n’y a pas de preuve suffisante de son ingérence en Irak.

Le parlementaire démocrate de Pennsylvanie John P. Murtha et président du sous-comité d’appropriations de la défense, a dit qu’il présentera une mesure la semaine prochaine pour commencer le retrait des troupes dans les 60 jours qui suivront son introduction.

Mais Peter Brookes, membre éminent de la très conservatrice Fondation Héritage et une autorité en matière de sécurité nationale, avertit qu’un retrait des troupes de l’Irak mettrait la région en danger car l’Iran continue de poursuivre son objectif d’obtenir la puissance nucléaire.

« L’Iran pourrait potentiellement mettre les Etats-Unis en danger avec ses programmes nucléaires et spatiaux », a dit M. Brookes. « Sa politique étrangère est de détruire les Etats-Unis et Israël et c’est ce qu’il cherche à faire ».

Plus tôt cette semaine, les ambassadeurs américains et iraniens en Irak se sont rencontrés à Bagdad et ont consenti à fonder un sous-comité de sécurité pour faire avancer les négociations dans le but de restaurer la stabilité dans cette nation déchirée par la guerre.

Durant ces pourparlers, l’ambassadeur américain Ryan Crocker a accusé l’Iran de stimuler la violence en Irak en armant et en entrainant des milices chi’ites. Il a averti qu’aucun progrès ne pourrait être fait tant que le comportement iranien ne changerait pas.

L’ambassadeur iranien Hassan Kazemi Qomi a répliqué que Téhéran essayait d’aider l’Irak à régler la situation de sécurité, mais que les Irakiens étaient  » victimes de la terreur et de la présence de forces étrangères » dans leur pays.

L’Iran à une emprise considérable en Irak, où la majorité de la population est également chi’ite et où l’on voit beaucoup de partis politiques chi’ites ayant des liens avec Téhéran.

Les Etats-Unis ont rompu leurs liens diplomatiques avec la République islamique après la prise en 1979 de l’Ambassade américaine à Téhéran et la prise d’otages américains pendant 444 jours.

M. Brookes cite l’ingérence actuelle de l’Iran et son soutien aux groupes Talibans en Afghanistan comme un exemple de la politique étrangère de volte-face de l’Iran quand il s’agit de mettre les Etats-Unis en déroute.

« Dans le passé les Iraniens n’auraient jamais donné leur soutien financier aux Taliban », a-t-il dit. « Les preuves montrent maintenant que l’Iran leur offre de l’aide pour pousser les forces américaines hors de la région. »

L’Iran et la Syrie font le même en Irak, il a ajouté.

En février, de hauts responsables de la défense ont souligné dans briefing pour la presse à Bagdad ce qu’ils etre une ingérence de l’Iran et de la Syrie dans la région.

Les responsables ont dit qu’une force militaire iranienne d’élite – le corps des gardiens d ela révolution – fournissait l’arsenal d’armes mortelles utilisé contre des forces de coalition aux groupes chi’ites irakiens.

« L’Iran est un contributeur significatif des attaques contre les forces de la coalition et qui soutient aussi la violence contre les Forces de Sécurité irakiennes et les Irakiens innocents », ont déclaré les responsables militaires aux journalistes.

D’autres preuves présentées au briefing montrent que l’Iran fournit un entrainement et d’autres formes d’armes aux groupes extrémistes.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous