Iran and its NeighboursIrakIraniens et Américains discutent de la lutte contre al-Qaida...

Iraniens et Américains discutent de la lutte contre al-Qaida en Irak

-

Le Figaro, 7 août – par Georges Malbrunot – Des experts iraniens et américains ont tenu, hier à Bagdad, la première réunion d’un comité formé pour faire baisser les violences.

DANS le bureau du premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, les discussions ont porté, pendant quatre heures, sur l’établissement du comité de sécurité tripartite, dont la création avait été annoncée lors de la dernière réunion irano-américaine, le 24 juillet à Bagdad. Mais, cette fois-ci, les participants n’étaient pas les ambassadeurs, mais des diplomates iraniens et américains de second rang, entourés de responsables irakiens. « Les discussions ont été franches et sérieuses », a déclaré un porte-parole américain à Bagdad.

Depuis vingt-sept ans, Téhéran et Washington ne se parlent plus – en public -, mais la dégradation constante de la situation en Irak a contraint les deux ennemis à entamer des pourparlers en mai. « Seulement sur la sécurité de l’Irak », insiste Washington, écartant ainsi le contentieux nucléaire iranien.

Un certain pessimisme s’était dégagé de la précédente rencontre. Les Iraniens avaient laissé entendre qu’ils souhaitaient élever la participation au niveau des ministres des Affaires étrangères. Mais Ryan Crocker, l’ambassadeur américain en Irak, avait douché ces espoirs, en exigeant qu’au préalable Téhéran cesse de soutenir les groupes armés chiites, qui attaquent les troupes américaines en Irak.

Depuis le début des contacts avec Téhéran, le Pentagone aurait remarqué que l’activité hostile des milices chiites pro-iraniennes, au lieu de se calmer, s’est développée. Selon des informations du ministère irakien de la Défense, le flot continu d’engins explosifs de fabrication iranienne retrouvés en Irak aurait forcé les Américains à réduire de 50 % l’utilisation des véhicules de transport de troupes Humvee et de 60 % celle des chars Abrams. Les Iraniens sont-ils prêts aujourd’hui à fournir aux Américains des informations sur les groupes radicaux chiites dans leur orbite en Irak ? Au préalable, Téhéran réclamera sans nul doute la libération de ses cinq diplomates, arrêtés en début d’année à Erbil (nord) par les Américains.

L’INDUSTRIE PÉTROLIÈRE

Principal objectif de ce comité tripartite, la lutte contre al-Qaida en Irak, à laquelle Téhéran aurait accepté d’apporter sa contribution. En retour, la République islamique demanderait aux Américains de leur fournir des informations sur les activités de la mouvance terroriste contre l’Iran, à partir de l’Irak et de certains États du golfe Persique. De sources iraniennes, ce comité devrait réunir à Bagdad des officiers américains, iraniens et irakiens, voire Britanniques. Il devrait faciliter la tâche des services de sécurité irakiens dans les provinces méridionales frontalières de l’Iran, comme Maysan et Waset, lieux traditionnels d’infiltration en tout genre.

Autre sujet vraisemblablement abordé, hier, le renforcement de la sécurité des industries pétrolières irakiennes dans le sud, un mois après les menaces d’attaques proférées par al-Qaida contre ces infrastructures vitales pour Bagdad. Washington et Téhéran ont décidé de poursuivre leurs entretiens à une date qui sera décidée ultérieurement.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous