Iran and its NeighboursIrakTroubles à Bahreïn: le plus haut gradé américain met...

Troubles à Bahreïn: le plus haut gradé américain met Téhéran hors de cause

-

AFP: DOHA – L’Iran continue d’être un facteur « d’instabilité » dans le Golfe mais ne semble pas derrière les manifestations à Bahreïn, qui sont dues à des problèmes internes, a estimé lundi le plus haut gradé américain, l’amiral Mike Mullen.

« Je continue de croire que l’Iran est un pays qui continue à fomenter l’instabilité dans la région, à prendre avantage de chaque opportunité, mais je pense que cela n’a pas été le principal déterminant des événements en Egypte, à Bahreïn ou dans les autres pays », a affirmé le chef d’état-major interarmées américain à quelques journalistes en arrivant à Doha à l’occasion d’une tournée dans le Golfe.

Ces troubles sont « dans l’ensemble dus à des problèmes internes et non à quelque chose de fomenté par une puissance extérieure », a-t-il ajouté à l’issue d’une matinée d’entretiens avec de hauts responsables saoudiens.

L’amiral Mullen pourrait se rendre à Bahreïn, quartier général de la Ve flotte américaine, plus tard dans la semaine, a-t-on appris auprès de son entourage.

Dans ce petit royaume du Golfe à majorité chiite, les manifestants ont radicalisé lundi leurs revendications en réclamant la fin du règne de la dynastie sunnite des Al-Khalifa.

L’Arabie saoudite, alliée de Bahreïn, s’inquiète d’éventuelles tentatives iraniennes pour tirer avantage de la situation, et a assuré au roi Hamad Ben Issa Al-Khalifa que Ryad soutenait Manama « contre tout ce qui nuit à la sécurité, la stabilité et l’unité nationale » du pays.

« Il y a toujours des inquiétudes dans cette région à propos de l’Iran, les Etats-Unis les ont aussi », a reconnu le principal conseiller militaire du président Barack Obama.

Au cours des 24 heures passées à Ryad, l’Iran « a fait partie des sujets abordés », a confié l’amiral Mullen, qui s’est notamment entretenu avec le prince Khaled ben Sultan, ministre adjoint de la Défense et avec le prince Miteb ben Abdallah, fils du roi et commandant de la garde nationale.

Ces entretiens ont permis de réaffirmer les liens étroits entre les deux pays et d’avoir une « discussion assez franche sur les défis auxquels nous faisons face », selon l’amiral Mullen.

Ryad a appelé les « frères bahreïnis à la raison et à accepter les propositions du gouvernement » tandis que Washington presse les dirigeants de ce petit royaume du Golfe pour qu’ils entreprennent des « réformes » aussi vite que possible et jugent « inacceptables » les violences au cours desquelles sept manifestants ont été tués.

Selon l’amiral Mullen, la situation à Manama « s’est calmée au cours des 36 dernières heures » et l’offre de dialogue du prince héritier de Bahreïn, Salman ben Hamad Al-Khalifa, constitue une « mesure importante » susceptible de faciliter le retour au calme. « Cela nous a tous rassurés », a-t-il confié.

La tournée du plus haut gradé américain s’est poursuivie lundi après-midi à Doha où il doit rencontrer le prince héritier, le cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, et le chef d’état-major des forces qataries, le général Hamed ben Ali al-Attiyah.

Il doit ensuite se rendre à Abou Dhabi, à Djibouti puis peut-être à Bahreïn avant d’aller au Koweït participer aux cérémonies marquant le vingtième anniversaire de la fin de la guerre du Golfe et de la libération du pays.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous