Iran and its NeighboursIrakLes séparatistes kurdes proposent un cessez-le-feu à l'Iran

Les séparatistes kurdes proposent un cessez-le-feu à l’Iran

-

ERBIL, 5 septembre 2011 (AFP) – Les séparatistes kurdes d’Iran ont proposé un cessez-le-feu à Téhéran, qui a engagé une offensive contre les rebelles kurdes dans des zones frontalières entre l’Iran et l’Irak dans laquelle, selon les Gardiens de la révolution en Iran, 30 combattants du Pjak ont été tués.

« Nous avons pris l’initiative de proposer un cessez-le-feu pour un temps limité afin d’entamer des négociations avec la partie iranienne et de régler les problèmes entre nous », a déclaré lundi à l’AFP Sherzad Kamangar, un porte-parole du Pjak (Parti pour une vie libre du Kurdistan), basé en Irak.

Il n’a pas précisé la durée de cet éventuel cessez-le-feu.

Un communiqué mis en ligne dimanche soir sur le site du mouvement séparatiste indiquait que « si l’Iran n’acceptait pas ce cessez-le feu, il serait responsable de la réponse » des combattants du Pjak, basés dans la région autonome du Kurdistan irakien.

Le communiqué précise que l’arrêt unilatéral des combats doit commencer lundi à 12H00 (09H00 GMT).

« L’importance de l’attaque a poussé ce groupe terroriste à appeler à un cessez-le-feu mais l’Iran n’a pas encore pris de décision à ce sujet », a réagi le colonel Hamid Ahmadi, un officier des Gardiens de la révolution, cité lundi par l’agence iranienne Fars.

Il a rejeté toute trêve avec les combattants du Pjak, estimant qu’elle n’aurait « aucun sens » si les rebelles ne se retiraient pas au préalable des zones frontalières avec l’Iran, avant de discuter « si nécessaire ».

Selon M. Ahmadi, « plus de 30 rebelles du Pjak ont été tués et 40 blessés dimanche à la mi-journée, selon nos informations » dans l’offensive des Gardiens de la révolution. Ce bilan pourrait être plus lourd dans la mesure où les bases arrière des rebelles ont été visées. Il n’a pas précisé si une partie des opérations a été menée du côté irakien de la frontière.

Auparavant, la télévision d’Etat iranienne avait indiqué que des unités des Gardiens de la révolution iranienne ont tué 22 combattants du Pjak.

Un responsable kurde irakien a annoncé qu’une femme avait été tuée et deux autres personnes blessées dimanche du côté irakien par un bombardement iranien le long de la frontière, et que les bombardement se poursuivaient lundi.

Ces opérations, lancées vendredi, vont se poursuivre « jusqu’à l’élimination de tous les éléments contre-révolutionnaires et terroristes », a affirmé le colonel Hamid Ahmadi, cité par la télévision iranienne.

Samedi, les medias iraniens avaient annoncé la mort de deux membres des Gardiens de la révolution la veille dans des opérations contre le Pjak.

L’Iran a lancé en juillet une série d’opérations de son côté de la frontière mais également en territoire kurde irakien. Selon les autorités, plusieurs dizaines de combattants du Pjak ont été tués et plusieurs bases de rebelles ont été détruites, dont trois en territoire irakien.

En juillet, Bagdad avait sommé l’Iran de cesser ses bombardements, mais les Gardiens de la révolution ont affirmé que les opérations contre le Pjak se poursuivraient jusqu’à ce que l’Irak déploie des forces le long de la frontière commune pour empêcher l’infiltration de rebelles.
sk/sw/fc

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous