IranIran: le régime prétend avoir arrêté 12 membres du...

Iran: le régime prétend avoir arrêté 12 membres du groupe Jaish-ul Adl dans la province du Sistan-Balouchistan

-

 

AFP : Douze membres d’un « groupe terroriste » accusés d’avoir perpétré des attaques meurtrières depuis plusieurs années ont été arrêtés dans le sud-est de l’Iran, ont annoncé lundi les autorités.

Selon un communiqué des Gardiens de la révolution, l’armée d’élite du régime iranien, repris par l’agence officielle Irna, les membres présumés de cette cellule ont été arrêtés dans la région de Sarbaz, à une cinquantaine de kilomètres de la frontière irano-pakistanaise.

Le chef de la police de la province du Sistan-Balouchistan, le général Hossein Rahimi, cité par la télévision d’Etat, a expliqué que les 12 hommes avaient été arrêtés samedi soir lors d’une opération des forces de sécurité.

Ce groupe opérait depuis 2010 et avait perpétré plusieurs dizaines d’attentats, a-t-il ajouté. Ils ont notamment affirmé avoir tué par balles un enseignant et un milicien à Sarbaz il y a quelques jours ainsi que deux employés municipaux.

Ils ont également avoué être les auteurs d’une embuscade mortelle qui avait tué trois militaires près de la frontière fin décembre, et avoir placé des explosifs qui avaient tué ou blessé plusieurs policiers et civils dans la région toujours selon la même source.

La province, frontalière avec le Pakistan et où réside une importante communauté sunnite dans un pays à majorité chiite, est régulièrement le théâtre d’attaques menées par des groupes extrémistes sunnites contre l’armée ou les responsables politiques locaux, mais aussi par des trafiquants de drogue.

Les autorités iraniennes accusent généralement le groupe sunnite Jaish-ul Adl (Armée de la justice) d’être à l’origine de ces attaques et dénonce l’inaction du gouvernement pakistanais dans la lutte contre les groupes qui s’infiltrent en Iran depuis le Pakistan.

Ce groupe extrémiste avait enlevé en février cinq militaires iraniens avant d’en libérer quatre en avril, le sort du cinquième restant inconnu.

Dans un incident séparé, un haut responsable des gardes-frontières iraniens a annoncé l’arrestation dans le nord-ouest du pays de trois Afghans qui tentaient de s’infiltrer en Irak pour rejoindre le groupe Etat islamique (EI), qui s’est emparé dans ce pays de nombreux secteurs.

Les trois hommes « portaient des explosifs et avaient l’intention de rejoindre » l’EI, a expliqué le général Ghassem Rezaïe, cité par l’agence Fars.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous