IranDroits de l'hommeUn prisonnier politique iranien condamné à près de 40...

Un prisonnier politique iranien condamné à près de 40 ans derrière les barreaux

-

Un prisonnier politique iranien condamné à près de 40 ans derrière les barreaux

Sa peine principale était de 15 ans d’emprisonnement pour soutien au groupe d’opposition iranien de l’Organisation des Moudjahidines du Peuple d’Iran (OMPI). Il avait fortement condamné l’attaque de missile meurtrière du 29 octobre 2015 lancée par les agents du régime iranien sur les membres de l’OMPI du camp Liberty pendant qu’il était hospitalisé en prison à la suite de tortures et autres coercitions.

Ses autres peines comprennent 10 ans pour conspiration en prison contre le régime, six mois pour avoir insulté des représentants du régime, et huit ans pour avoir démissionné du ministère de Renseignement du régime. Le reste de sa peine était pour propagande et influence d’opinion publique pendant la présidence de Mahmoud Ahmadinejad.

Alireza Golipour, âgé de 30 ans, est privé de soins médicaux malgré le fait qu’il souffre de cancer du poumon et de saignements graves et continus du nez. Alors qu’il était étudiant en communication et un ancien employé du ministère du Renseignement, il a été arrêté pendant l’insurrection de 2009. Il avait encore été arrêté en octobre 2015 après avoir exposé au grand jour une corruption gouvernementale y compris celle impliquant le ministre du Renseignement.

Après plusieurs mois de tortures et d’isolement solitaire, il a été transféré au quartier des prisonniers ordinaires de la prison d’Evin où il a été harcelé par les gangs mafieux du régime iranien. Sa famille était également constamment menacée.

Le 1er février 2016, il a envoyé une déclaration adressée au « peuple d’Iran » depuis la prison d’Evin, les exhortant à résister au régime des mollahs.

« Après avoir subi 3 ans de tortures, je chante toujours haut et fort que ce régime est une dictature et est l’oppresseur numéro 1 de tous les temps, du peuple de ce pays. »

« Je dis fièrement à la chère nation iranienne que je reste ferme sur mes croyances. J’exhorte la communauté internationale à veiller aux droits du peuple iranien qui leur ont été usurpés par cette dictature, » a-t-il ajouté.

Lire la suite

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous