IranDroits de l'hommeUn sixième cyberjournaliste emprisonné

Un sixième cyberjournaliste emprisonné

-

Reporters sans frontières : 29 octobre – La Justice pourrait les accuser prochainement de « relations adultères »
Fershteh Ghazi, journaliste au quotidien Etemad (« Confiance » en persan) et accusée de collaborer à des sites d’informations réformateurs, a été arrêtée, le 28 octobre 2004, par Edareh Amaken, une police spécialisée dans les délits à caractère moral. Selon des informations recueillies par Reporters sans frontières, les services de renseignements pourraient accuser prochainement six journalistes actuellement emprisonnés de « relations adultères » afin de camoufler le caractère politique de ces affaires.
Reporters sans frontières s’indigne des méthodes de la justice iranienne. « Ces accusations à caractère privé servent à couvrir une répression flagrante de la liberté d’expression. Cette mascarade judiciaire est révoltante », a déclaré l’organisation.
Fershteh Ghazi a été arrêtée après s’être rendue à une convocation de la 9e chambre du parquet de Téhéran. La Justice n’a pas communiqué à la famille les motifs de l’arrestation, ni le lieu de détention.
Les cinq autres journalistes emprisonnés – Javad Gholam Tamayomi, Omid Memarian, Shahram Rafihzadeh, Hanif Mazroi et Rozbeh Mir Ebrahimi – pourraient être accusés d’avoir eu des relations adultères avec Fershteh Ghazi. Certains d’entre eux auraient été contraints de rédiger des aveux en ce sens. En Iran, ce type d’accusation est fréquent à l’encontre des prisonniers politiques.
Rappel des faits
Javad Gholam Tamayomi, journaliste au quotidien Mardomsalari (« Démocratie » en persan), a été arrêté, le 18 octobre 2004, après s’être rendu à une convocation de la 9e chambre du parquet de Téhéran.
Omid Memarian, journaliste et créateur d’un weblog, a été arrêté le 10 octobre.
Shahram Rafihzadeh, responsable de la section culturelle du journal Etemad, a été arrêté le 7 septembre.
Hanif Mazroi, ancien journaliste de plusieurs titres de la presse réformatrice, a été arrêté le 8 septembre.
Rozbeh Mir Ebrahimi, ancien chef de la rubrique politique d’Etemad, a été arrêté à son domicile le 27 septembre.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le rôle des étudiants et des universités dans le soulèvement national de l’Iran

Lors du soulèvement national du peuple iranien, qui a débuté à la mi-septembre de cette année, les étudiants ont...

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous