En bref

-

Iran Focus : 29 octobre

– Abandon de 60 hôpitaux en cours de construction
Le ministre de la santé iranien Massoud Pezechkiyan a déclaré au parlement qu’il y avait actuellement 60 hôpitaux en construction dont les travaux ont été abandonnés faute d’argent et de gestion. Il a affirmé que certains étaient à 90 % terminés avec des services qui fonctionnaient, mais qu’ils avaient dû abandonner à cause d’une mauvaise gestion et de personnel qualifié insuffisant.

– 200 lycéens de la province du Khorassan touchés par le Sida
Le chef de la branche médical du ministère de l’éducation de la province du Khorassan (dans l’est de l’Iran) a annoncé qu’au moins 200 lycéens souffraient du sida. Il a reconnu que le gouvernement n’avait rien fait pour combattre cette maladie et que beaucoup de jeunes ne savent même pas ce dont il s’agit.

– Des étudiants emprisonnés à Machad
Deux étudiants, Mohammad Raï et Ali Hossein, ont été arrêtés et emprisonnés par les forces de sécurité qui avaient opéré un raid à l’université Melli de la ville de Machad, dans l’est du pays. Ils sont passés devant un tribunal qui les a condamnés à la prison et à des amendes pour « avoir troublé l’ordre public » sur le campus de leur université. Les autorités ont envoyé une lettre à l’université demandant que ces deux jeunes soient renvoyés des cours jusqu’à la fin de l’année.

– 300 antennes paraboliques saisies à Ispahan
Le chef des services de renseignements d’Ispahan a annoncé que les forces de sécurité ont procédé à des perquisitions dans certaines parties de la ville et qu’elles ont réussi a saisir 300 antennes satellites. Le colonel Eidollahi a annoncé à la presse qu’un nombre de distributeurs ont aussi récemment été arrêtés.

– Un homme condamné à mort
Le journal Etemad a rapporté qu’au début de la semaine, un tribunal iranien a condamné à mort un jeune du nom de Mehdi et à 15 ans de prison un autre homme nommé Ali Reza.

– Un millier de non-voyants à Machad dans une situation désespérée
Il existe aujourd’hui au moins un millier de non voyants à Machad, grande ville de l’est de l’Iran, et dans ses environs. Les autorités ont annoncé que 600 d’entre eux vivent en ville et le reste en banlieue. Ils souffrent du manque de soins des institutions publiques. Beaucoup d’entre eux n’ont ni foyer ni famille.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous