IranDroits de l'hommeUn ancien premier norvégien appelle l’Iran à ne pas...

Un ancien premier norvégien appelle l’Iran à ne pas exécuter un opposant

-

Iran Focus, Londres, 8 avril – L’ancien premier ministre norvégien Kjell Magne Bondevik a appelé le gouvernement iranien à ne pas exécuter un prisonnier politique de longue date, comme il l’a prévu.

Valiollah Feyz-Mahdavi, 28 ans, membre du principal groupe d’opposition, les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), a été officiellement informé que son exécution se fera le 16 mai, selon sa famille en Iran.

Bondevik, qui préside actuellement le Centre d’Oslo pour la paix et les droits de l’homme, a déclaré que M. Feyz-Mahdavi était « en danger d’exécution imminente ».

« Je suis préoccupée par des informations indiquant qu’il n’a pu avoir accès à un avocat durant son procès et qu’en tant que tel, il ne répond pas aux normes internationale de procès équitable, comme le stipule l’article 14 de la Convention sur les droits civils et politiques à laquelle a adhéré l’Iran », a écrit l’ancien Premier ministre.

Bondevik s’est dit « gravement préoccupé » par le nombre élevé d’exécutions en Iran et a appelé Téhéran à ne pas exécuter M. Feyz-Mahdavi.

Ce dernier a été arrêté en 2001 pour sympathiser avec l’OMPI et torturé à la prison de Gohardacht à Karadj, ville située à l’ouest de Téhéran.

Son exécution serait la seconde exécution politique connue de ces deux derniers mois. Un autre membre de l’OMPI, Hodjat Zamani, prisonnier politique depuis 2001, a été pendu à la prison de Gohardacht le 7 février. Le régime a exercé de graves tortures psychologiques sur Hodjat Zamani, âgé de 31 ans, pour le briser et l’obliger à se repentir.

M. Bondevik s’est également dit inquiet de la situation générale des droits de l’homme en Iran.

Il a mis en avant le cas de Fatemeh Haghighat-Pajouh qui est à nouveau dans le couloir de la mort alors que sa peine capitale avait été suspendue.

Mme Haghighat-Pajouh a été condamnée à mort pour le meurtre de son mari. Elle affirme qu’il s’agissait d’un drogué et qu’il avait essayé de violer sa fille de 15 ans, née d’un mariage précédent, selon Amnesty International.

7,062FansJ'aime
1,182SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Conférence de la Journée internationale de la femme en soutien à la lutte des femmes en Iran

Le 4 mars, une conférence a eu lieu en l'honneur de la journée internationale de la femme. Conférence intitulée...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts et ses bas. La disparition du système clérical ne semble...

Les Iraniens rejettent une supposée alternative monarchiste pour l’Iran

Par : Nader Nouri Malgré une répression féroce et plusieurs pendaisons, le mouvement de protestation pour le changement affiche une...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous