IranDroits de l'hommeUn éminent avocat des droits humains iranien condamné à...

Un éminent avocat des droits humains iranien condamné à la prison

-

AFP, Téhéran, 18 juillet – Un éminent avocat des droits humains iranien, Abdolfattah Soltani, a déclaré mardi avoir reçu une peine de prison de cinq ans pour des accusations de divulgation d’informations confidentielles et d’opposition au régime.

Soltani, collègue du prix Nobel Shirin Ebadi, a été arrêté il y a un an alors qu’il défendait deux personnes accusées d’avoir épié le programme nucléaire de la République islamique. La justice a affirmé qu’il avait partagé des détails confidentiels de l’affaire avec des personnes extérieures.

« J’ai été acquitté des accusations d’espionnage, mais j’ai pris quatre ans pour avoir divulgué des documents confidentiels et un an pour propagande contre le système », a expliqué Soltani à l’AFP.

L’avocat a déclaré qu’il était encore autorisé à rester hors de prison sur caution et en attendant son jugement en appel du verdict, qui selon lui, a été délivré sans que lui ou ses avocats n’aient pu assister à l’audience.

« Ni moi ni mes avocats avons été invités à l’audience mentionnée dans le verdict. Nous n’avons pas pu défendre mon cas car nous n’avons jamais vu les principales preuves mentionnées dans l’acte d’accusation », a-t-il dit.

Il a également affirmé qu’en Iran, pour « la plupart des affaires politiques importantes », il existe « une volonté dissimulée que ces affaires subissent le même sort ».

Après son arrestation en juillet dernier, Soltani a passé plus de sept mois derrière les barreaux (dont 43 jours en isolement cellulaire) mais la justice lui a accordé une mise en liberté sous caution (d’un milliards de rials soit 109 000 dollars) en mars.

Soltani, membres du Centre des défenseurs des droits humains d’Ebadi, a pris en charge une série d’affaires très controversées.

Il a représenté le journaliste Akbar Ganji (un des plus importants dissidents du pays) ainsi que la famille de la photographe irano canadienne Zahra Kazemi, qui a été tuée en détention en 2003.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous