IranDroits de l'hommeIran : "Le Canada sera puni"

Iran : « Le Canada sera puni »

-

Point de bascule, 19 Novembre 2008 – Une résolution présentée à l’ONU par le Canada pour dénoncer la situation des droits humains en Iran pourrait priver ce pays de chances d’établir des liens équitables avec la République islamique, a déclaré une source du Ministère des Affaires étrangères de l’Iran à l’agence de presse officielle IRNA dans une interview aujourd’hui.

Le troisième comité de l’Assemblée générale des Nations unies doit voter le 21 novembre sur la résolution présentée par le Canada. La résolution décrit les violations des droits humains en Iran et demande à l’Iran d’y mettre fin.

Si elle est approuvée, la résolution sera soumise à un vote final par l’Assemblée générale réunie en séance plénière.

« En rédigeant et présentant cette résolution anti-Iran, le Canada démontre une fois de plus son hostilité envers la nation iranienne », selon l’agence de presse, citant une « source informée ».

La source a poursuivi : « L’approche actuelle du gouvernement canadien aura pour conséquence de priver ce pays de la chance de profiter de relations égales et équitables avec la République islamique d’Iran ».

« Le geste hostile du Canada envers la République islamique d’Iran mérite une réponse appropriée », a ajouté la source.

La résolution appelle à ce que l’Iran mette fin à la torture et aux « châtiments dégradants », aux exécutions publiques, à l’exécution de contrevenants mineurs, à la discrimination contre les femmes et les minorités. La résolution demande en outre l’« émancipation » de la communauté baha’ie et la libération des prisonniers politiques, selon le site Web du député canadien David Kilgour.

Le texte demande également à l’Iran de respecter la règle de droit et le droit à un procès équitable, et demande une mise à jour sur la situation des droits de l’homme dans ce pays au Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

Le Canada a présenté une résolution sur la situation des droits de l’homme en Iran à chaque année depuis la mort de la photo-journaliste montéalaise Zahra Kazemi à la prisoin Evin de Téhéran en juillet 2003.

Les avocats de la famille Kazemi ont dit qu’elle avait été battue à mort en prison. L’Iran a accusé Reza Ahmadi, un agent du renseignement, de son assassinat, mais il a été acquitté.

L’Iran n’a autorisé aucune équipe internationale de médecins légistes à examiner le corps de Kazemi, qui a été enterrée avant que sa famille ne puisse la voir.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous