IranDroits de l'hommeIran: 7 responsables des bahaïs condamnés à 20 ans...

Iran: 7 responsables des bahaïs condamnés à 20 ans de prison

-

AFP : Sept responsables de la petite communauté religieuse iranienne bahaïe, accusés notamment d’hérésie et d’espionnage au profit d’Israël, ont été condamnés à Téhéran à 20 ans de prison, a-t-on appris lundi auprès de la communauté bahaïe de France.

Les sept accusés, cinq hommes et deux femmes, ont été arrêtés courant 2008. Leur procès s’était achevé le 14 juin, sans verdict prononcé.

« Les autorités ont fait part dimanche de la condamnation à 20 ans de prison de l’ensemble des accusés à leurs avocats, par oral », a déclaré à l’AFP Sophie Ménard, responsable de la communication de la communauté bahaïe de France.

« Les avocats ont entamé des démarches pour faire appel, ce qui devrait aussi permettre de disposer d’un compte-rendu écrit du jugement. Nous n’avons aucune information sur les termes de la condamnation à l’heure actuelle », a-t-elle précisé.

Les Etats-Unis et l’Union européenne ont fait part à plusieurs reprises de leur préoccupation au sujet des bahaïs, victimes de persécution en Iran, où ils n’ont notamment pas accès aux études supérieures et à la fonction publique.

La communauté bahaïe compte, selon ses responsables, plus de 7 millions de fidèles à travers le monde, dont quelque 300.000 en Iran, où cette religion est apparue au XIXe siècle.

Les bahaïs suivent les enseignements de Bahaullah, né en Iran en 1817, qu’ils considèrent comme un prophète. Les bahaïs ont été régulièrement persécutés, notamment par la République islamique iranienne qui considère cette communauté comme un foyer d’hérétiques et d’opposants, ainsi que des « espions » d’Israël car leur siège mondial est à Haïfa.

« Mais pour les musulmans, il ne peut y avoir de nouveau prophète ni de messager divin après Mahomet (mort au VIIe siècle). Ils considèrent donc Bahaullah comme un imposteur et ses fidèles comme des hérétiques, alors que la foi bahaïe n’a rien à voir avec l’islam et constitue une religion indépendante », a expliqué à l’AFP Foad Sabéran, membre de la communauté bahaïe en France.

« Et si le siège de la communauté est à Haïfa, c’est parce que c’est là qu’a fini par s’installer en 1868 Bahaullah, après avoir été exilé à Bagdad puis à Constantinople, bien avant la création de l’Etat d’Israël », a-t-il ajouté.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous