IranDroits de l'hommeUn prisonnier politique kurde dans le couloir de la...

Un prisonnier politique kurde dans le couloir de la mort à la prison d’Oroumieh

-

CSDHI – Hossein Khezri, prisonnier politique de 28 ans, à la prison centrale d’Oroumieh (nord-ouest de l’Iran), a été condamné à mort pour Moharebeh ou  « guerre contre Dieu » et sa condamnation a été confirmée par les autorités. Ce prisonnier politique se trouve dans des conditions difficiles et sa condamnation à mort peut être exécutée à tout moment.

L’un de ses parents a dit dans une interview que « la peine à mort a été prononcée pour Hossein après un isolement cellulaire de sept mois et il a ensuite été transféré à la prison d’Oroumieh en 2008. Il a été jugé dans un procès de 7 à 8 minutes en présence du représentant du procureur et du représentant des services de Renseignements au Tribunal de la révolution, qui a été sa première et dernière audience.

 Son avocat était présent à ses côtés au tribunal mais ni lui ni son avocat n’ont pu défendre son affaire. Quelques jours avant le procès, son avocat avait été menacé par des inconnus qui exigeaient de savoir « de quel droit il défendait un contre révolutionnaire ».

Hossein a été arrêté en 2008 par des gardiens de la révolution au terminal de Kermanchah. Il a été transféré dans un centre de détention d’une base militaire dès le tout début sans avoir été informé de la raison de son arrestation et a été torturé brutalement au point de perdre connaissance à plusieurs reprises.

Il a été maintenu dans ce centre de détention 49 jours. Durant ce temps il a été emmené mains et pieds enchaînés en bas des escaliers pour aller dans un sous-sol, et était suspendu au plafond, enchaîné.

Ils lui bandaient la bouche et le nez avec un linge et il devait bouger sa jambe s’il voulait parler. Il a été torturé de cette façon de nombreuses fois. Il a aussi été électrocuté et battu avec des matraques et a perdu 30 % de sa vue, il a développé des saignements dans les reins à cause des attaques brutales et des coups de pied et coups de poing et a également souffert d’une infection du poumon à la suite de conditions d’incarcération inappropriées et il souffre toujours de cette maladie mais les autorités refusent de le soigner. (Activistes des Droits de l’Homme en Iran – 20 octobre 2010)

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous