IranDroits de l'hommeSolidarité avec les syndicalistes d’Iran

Solidarité avec les syndicalistes d’Iran

-

Solidaires (France): Les organisations syndicales européennes, RMT (Grande Bretagne), Solidaires (France), ORSA (Italie), USB (Italie), SUD Vaud (Suisse) dénoncent la condamnation du syndicaliste Réza Shahabi à 6 ans de prison ferme : un an pour « propagande contre le régime » et cinq ans pour « conspiration avec l’intention de porter atteinte à la sécurité nationale ».

De plus, il est condamné à reverser à l’Etat la somme de 3 000 euros provenant d’une collecte de solidarité récoltée par de nombreux travailleurs pour aider les familles des syndicalistes emprisonnés. Enfin, après avoir
purgé sa peine, il lui sera interdit pendant 5 ans de s’exprimer en public ou de donner des entretiens.

Réza Shahabi est trésorier de la direction du syndicat des travailleurs de Vahed, la régie d’autobus de Téhéran et
de sa banlieue.

Il souffre de plusieurs problèmes de santé. Depuis plusieurs mois, celle-ci s’est aggravée suite à
ses conditions de détention. Il court le risque, en l’absence de soins, de demeurer paralysé. Les médecins de la
prison estiment que compte tenu de ses souffrances physiques, chaque jour passé en prison constitue pour lui
une véritable torture.

Nous demandons sa libération immédiate, estimant que cette condamnation et la détention de ce militant
syndical depuis 22 mois sont en violation des droits humains et syndicaux.

Outre la libération de Réza Shahabi, nos organisations syndicales exigent la libération immédiate de tous les
syndicalistes emprisonnés, dont : Ali Nejati du syndicat de la sucrerie Haft-Tapeh, Behnam Ebrahim-zadeh, Ali
Akhavan, Mohamad Jarahi, Shahrokh Zamani, Mehrdad Amin-Vaziri, Abdol Reza Ghanbari (enseignant
condamné à mort), Rassoul Bodaghi (enseignant), etc.

A quelques semaines de la conférence de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) à Genève, cette
condamnation rend encore plus intolérable le discours lénifiant du gouvernement de Téhéran dans les instances
internationales, prétendant qu’aucun travailleur ni militant ne sont emprisonnés en Iran.

Le 18 avril 2012
RMT (Grande Bretagne) – Solidaires (France) – ORSA (Italie) – USB (Italie) – SUD Vaud (Suisse)

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous