IranDroits de l'hommeLa cyberpolice arrête un jeune bloggeur en Iran

La cyberpolice arrête un jeune bloggeur en Iran

-

Iran Focus: La cyberpolice en Iran (FATA) a déclaré le 31 décembre avoir arrêté un « bloggeur de 14 ans dans la ville de Karadj », « suite à une activité de surveillance » afin de « renforcer la sécurité dans le cyberespace ».

Le commandant de la cyberpolice dont les propos ont été repris sur le site des forces de sécurité a prétendu que le bloggeur avait publié des histoires « obscènes ».

La cyberpolice instaurée début 2011 est un des nombreux organes dans le vaste dispositif des mollahs pour réprimer les activistes connectés ainsi que les utilisateurs d’internet.

Le 8 novembre dernier le prisonnier politique, Sattar Beheshti, 35 ans, avait été tué sous la torture par les bourreaux du régime huit jour après son arrestation.
Sattar Beheshti avait écrit dans son blog avant son arrestation : « Hier ils ont menacé de dire à ma mère qu’elle porterait bientôt du noir ‘de deuil) si je ne la fermais pas (…) On fait tout ce qu’on veut (…)Vous allez la fermer et vous arrêtez de donner des infos sinon on va vous étrangler, dans l’anonymat !(…) nuit et jour, les menaces par téléphone ne cessent pas(…) En tant qu’Iranien, moi je dis que je ne peux pas rester silencieux devant toutes ces malheurs. Je dis Messieurs vous faites trop de bavardage et avec toutes ces balivernes, vous avez détruit le pays. Je ne me tairai pas même si je suis sur le point de mourir. Où que je sois au monde et de qui viennes la menace, cela m’importe peu. Messieurs, ferez-là, n’opprimez pas et nous on n’aura rien à révéler(…)

« Ils ne parlent pas des arrestations, des prisons et des exécutions collectives quotidiennes. Ils font subir les pires situations et les pires conditions aux prisonniers politiques pour les briser (…) ils disent qu’ils vont arrêter les filles et les membres de la famille. C’est leur slogan : on arrête, on torture (…)

« Pourquoi vous n’abandonnez pas le pouvoir ? (…) N’arrêtez plus les gens, ne torturez plus, ne massacrez plus, et nous ne le ferons plus savoir. Sinon, non seulement nous révélerons des informations, mais bientôt aussi votre système répressif s’effondrera sur vous (…) Nous devons savoir que l’on nait un jour pour disparaitre un jour, alors il vaut mieux vivre dans la dignité et mourir avec honneur. »

 

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous