IranIran (actualité)Iran : un parfum de boycott électoral

Iran : un parfum de boycott électoral

-

Iran Focus, 9 mai – Alors que le pouvoir en Iran s’apprête à lancer la campagne électorale officielle, la population, elle, a commencé sa contre-campagne de boycott depuis un certain temps. Déjà le 1er mai, le stade Azadi de Téhéran vibrait au rythme du mot d’ordre que criaient 20.000 personnes, « Référendum, référendum, c’est ce que demande le peuple ! »

Cette fois, c’était samedi, à Lahidjan dans le nord de l’Iran, célèbre pour ses plantations de thé. De nombreuses classes de l’université arboraient sur les murs et les tableaux un slogan, toujours le même : « l’urne = le cercueil de la liberté ». Les témoins rapportent que les graffiti sont restés en place toute la matinée. Or, quand on connaît l’affluence du samedi, premier jour de la semaine en Iran, et les salles pleines à craquer de cette université, on peut saisir l’état d’esprit des étudiants vis-à-vis de l’élection présidentielle.

La constitution iranienne précise que le candidat à la présidence doit être un homme, musulman pratiquant, devant prêter serment de loyauté au guide suprême religieux et au système du Velayat-e-Faghih (la suprématie du jurisprudent religieux). Cela élimine d’emblée la moitié de la population qui sont des femmes, en plus des minorités religieuses et des athées. Le candidat doit ensuite passer par des filtres – dont le premier est le conseil des gardiens nommé par le guide suprême – qui décideront si l’individu en question peut ou non prétendre à la candidature officielle.

Est-il nécessaire de rappeler que l’idée de la participation de l’opposition n’est même pas évoquée dans ce genre de constitution, et que si l’on s’en tient aux clans du pouvoir, en général les rivaux sont éliminés par les cerbères au dépôt de la candidature, ou n’ont aucune chance d’atteindre la ligne d’arrivée. Ce qui en fait ne changerait rien au système politique, puisque cela resterait une théocratie intégriste.

On comprendra donc la volonté d’une population de boycotter un scrutin dans lequel on ne lui demande pas son avis.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous