IranIran (actualité)Iran : Le président iranien nomme un homme de...

Iran : Le président iranien nomme un homme de l’ombre pour combattre le crime

-

Iran Focus, Téhéran, 8 novembre – Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a sélectionné un de ses anciens collègues du corps des gardiens de la révolution pour diriger le groupe de lutte contre la contrebande du pays.

Nommé à la direction de l’office de Lutte contre la contrebande par le président iranien, le général de Brigade Mohammad-Reza Naghdi possède une funeste réputation comme figure clé du maquis des organisations de sécurité des gardiens de la révolution et de la police paramilitaire.

Les dissidents politiques ont accuse Naghdi, qui est né en Irak, d’avoir exercé dans les années 80 la torture dans les prisons iraniennes pour obtenir des aveux. Dans les années 90 il a travaillé sous la direction du commandant adjoint des gardiens de la révolution, le général Mohammad-Bagher Zolghadr, quand on a donné à une cellule secrète composée de gardiens de la révolution et de hauts responsables du Ministère des Renseignements pour objectif d’assassiner plusieurs dissidents influents en Iran.

En 1982, le Cousin de Naghdi, Mohammad-Hossein Naghdi, a rompu avec le régime iranien alors qu’il était à Rome chargé d’affaire du pays. Il a rejoint le Conseil national de la Résistance iranienne, groupe d’opposition, pour en devenir le représentant de premier plan du groupe à Rome. Mohammad-Hossein Naghdi a été assassiné en mars 1993 par des hommes armés alors qu’il se trouvait à l’extérieur de son bureau de Rome. Par la suite un dissident de haut rang du ministère iranien des Renseignement et de la Sécurité a révélé à des enquêteurs que Mohammad-reza Naghdi a joué un rôle majeur dans l’assassinat de son cousin.

Après de longues années de service au sein des gardiens de la révolution et des Forces de sécurité de l’Etat, Naghdi a intégré le bureau du guide suprême après les émeutes estudiantines qui ont balayés le pays en juillet 1999, date à laquelle on lui a confié la tâche d’organiser des groupes islamistes de surveillance chargés de réprimer les étudiants et les dissidents et de semer la terreur parmi eux.

Un des groupes actifs de Naghdi s’est choisi le nom de Kabir. Ses membres, armés, patrouillaient dans les rues et autour des jeunes suspectés de se livrer à des activités anti-gouvernementales. Les détenus étaient mis au secret dans des caches à Téhéran pour y être interrogés.

Les membres du gang, y compris Naghdi, ont plus tard fait l’objet d’une enquête interne pour viol systématique de douzaines de filles arrêtées pour de fausses accusations de délits politiques. Naghdi lui-même a été accusé du viol et du meurtre de douze femmes et de 36 cas de vols armés commis dans la capitale iranienne et d’autres villes du pays. Cependant, les accusations ont été abandonnées sur ordre du bureau du guide suprême.

La Réhabilitation du général Naghdi par le président Ahmadinejad a beaucoup inquiété les observateurs des droits de l’homme et les activistes politiques de la capitale iranienne.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous