IranIran (actualité)L’initiative de l’Iran sur les caricatures ignorée par les...

L’initiative de l’Iran sur les caricatures ignorée par les Musulmans

-

Iran Focus, Téhéran, 19 février – Le gouvernement théocratique radical de l’Iran a tenté d’organiser à Téhéran une conférence internationale des partis islamistes pour adopter une position unanime sur la publication des caricatures représentant le prophète de l’Islam, Mahomet. Mais celle-ci pourrait être repoussée en raison du manque d’intérêt manifeste des partis politiques à travers le monde pour cette initiative.

L’Iran a invité un total de 149 partis politiques des pays musulmans à participer à la « Conférence mondiale des partis des États islamiques ».

Cet événement a été annoncé par les médias officiels iraniens comme une réponse internationale majeure aux « mesures blasphématoires et islamophobes des gouvernements occidentaux ». Un projet de résolution préparé par les organisateurs comprenait des références au conflit nucléaire de l’Iran avec l’Occident et déclarait son soutien à la théocratie.

Contrairement à leurs attentes, les organisateurs n’ont eu aucune réponse de la grande majorité des invités. Jusqu’à maintenant, seuls trois partis algériens se sont engagés pour assister à la conférence, en dépit de la grande campagne de publicité qui a été menée et des lourdes dépenses qui en résultent.

L’événement a dû être reporté à plusieurs reprises en raison du manque d’intérêt qu’il suscite.

Douze partis du Pakistan, huit du Bangladesh, sept de Turquie, cinq d’Indonésie, cinq d’Algérie, quatre d’Inde, trois d’Albanie, deux de Tunisie, deux du Kirghizstan, deux du Soudan, un de Syrie, un du Maroc et 55 d’Afghanistan ont été invités à prendre part à la conférence.

« L’Iran a un grand nombre de sympathisants parmi les partis politiques islamistes dans le monde musulman », a déclaré Naji al-Tufaili, commentateur politique chiite libanais, dans une interview téléphonique depuis le Caire. « Mais cette fois, les dirigeants iraniens ont cru que les troubles généraux causés par les caricatures leur auraient fourni une opportunité d’appâter les partis islamistes qui ne font pas partie de leur sphère d’influence. Ils ont échoué car ces partis ont très bien vu que l’Iran tentait de tirer profit des sentiments religieux des Musulmans pour sa cause politique. »

Les partis turcs et syriens ont affirmé qu’ils auraient été disposés à participer si l’événement n’était pas intitulé conférence « islamique ».

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous