IranIran (actualité)Iran : Les jeunes descendent dans la rue malgré...

Iran : Les jeunes descendent dans la rue malgré l’intensification de la répression

-

Iran Focus, Téhéran, 14 mars – En dépit des importantes mesures de répression visant à empêcher que la « fête du feu » cette année ne dégénère en scènes de manifestations contre le pouvoir, les jeunes Iraniens de tout le pays sont descendus dans la rue, défiant l’interdiction du gouvernement, pour célébrer le dernier mardi de l’année persane avec fracas, a appris Iran Focus.

Déjà, des mesures ont été prises pour éviter que des mouvements de protestation importants n’éclatent pendant cette fête traditionnelle persane célébrée par les Iraniens depuis plus de 2500 ans.

Les lignes de communication de téléphones portables ont été coupées dans plusieurs parties de provinces iraniennes clés et un décret a été promulgué dans la capitale interdisant la circulation des motos mardi.

Les Forces de sécurité de l’Etat ont également multiplié les arrestations pour distribution de feux d’artifice ces derniers jours. Les autorités de la théocratie tolèrent très peu cette fête qu’elles considèrent comme « non islamique ».

Le chef des Forces de sécurité de l’Etat, Ismaïl Ahmadi-Moqaddam, a annoncé qu’une grande quantité de feux d’artifice avait été découverte et saisie par ses forces, placées en état d’alerte.

Le Bureau du ministère public de Téhéran a délivré un communiqué, annonçant que tous les individus pris en train de créer « des troubles de l’ordre public » se verront infliger des peines de prison allant de trois mois à un an et jusqu’à 74 coups de fouet en vertu des lois islamiques de l’Iran.

Les personnes prises en train de distribuer des feux d’artifice recevront une peine de trois à dix ans de prison, selon le communiqué.

Pendant la fête, baptisée chahar-chambeh-souri (littéralement Fête du mercredi), les gens sautent par dessus des feux de joie pour « éloigner le mal ». Depuis la révolution de 1979, les dirigeants théocratiques d’Iran font des efforts acharnés pour éradiquer ces festivités, mais sans résultat. Ces dernières années, des affrontements importants ont eu lieu entre la foule rassemblée pour la fête et les forces de sécurité déployées pour empêcher les festivités dans la rue. Cette année la fête tombe le 14 mars.

Le principal groupe d’opposition iranien, les Moudjahidine du peuple (OMPI), a appelé la population à travers tout le pays à pendre part aux festivités nocturne et à saisir l’occasion pour manifester contre le gouvernement.

L’agence de presse de l’Etat iranien a annoncé que l’on pouvait entendre à Téhéran des feux d’artifice et des grands bruits d’explosion pendant les nuits précédant la fête.

L’an dernier, malgré l’interdiction générale, les Iraniens de tout le pays sont descendus dans la rue, prenant la fête pour prétexte pour exprimer leur colère contre la théocratie au pouvoir. Dans plusieurs quartiers de Téhéran, des effigies de dirigeants iraniens, comme le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, ont été incendiées.

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous