IranIran (actualité)Moyen-Orient, Corée du Nord, Iran à l’ordre du jour...

Moyen-Orient, Corée du Nord, Iran à l’ordre du jour de la réunion de l’ASEAN

-

Reuters, Kuala Lumpur, 28 juillet – par Jack Kim – Le principal forum de sécurité asiatique auquel participent 25 hauts responsables politiques du monde entier s’est concentré vendredi sur la guerre au Moyen-Orient et les programmes nucléaires de la Corée du Nord et de l’Iran.

La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, qui assiste au Forum régional de l’ASEAN pour la première fois, va évoquer les problèmes de la crise au Liban et des ambitions nucléaires de Pyongyang, bien que la Corée du Nord elle-même ne prenne pas part aux discussions.

L’arrivée inattendue du ministre des Affaires étrangères iranien en Malaisie concentre l’attention sur le conflit au Moyen-Orient, mais laisse aussi à penser que l’Iran est prêt pour des négociations sur ses propres projets nucléaires.

Cependant, le chef de la politique étrangère de l’Union Européenne, Javier Solana, qui est le négociateur en chef de l’Europe dans les pourparlers nucléaires avec l’Iran, n’a pas prévu de rencontrer l’Iranien Manouchehr Mottaki à Kuala Lumpur, a déclaré un haut responsable de l’UE.

Cependant, le conflit au Moyen-Orient est le principal sujet de préoccupation.

« Nous sommes extrêmement préoccupés par la gravité de la situation au Liban et à Gaza », a déclaré à l’ouverture du meeting le ministre des Affaires étrangères malaisien Syed Hamid Albar, dont le pays accueille le forum.

DE RETOUR AU MOYEN-ORIENT ?

Rice est arrivée à Kuala Lumpur où elle a tenu une série de réunions au Moyen-Orient en passant par une conférence d’une journée à Rome qui a appelé à un cessez-le-feu urgent mais non immédiat.

Elle a déclaré à son arrivée qu’elle avait l’intention de retourner au Moyen-Orient à n’importe quel moment, mais a ajouté qu’elle le ferait seulement si cela pouvait aider à amener une paix durable, soulignant la réticence de Washington à contenir Israël dans ses combats contre le Hezbollah.

La Malaisie, qui préside aussi l’Organisation de la Conférence islamique, composée de 57 nations islamiques, voudrait organiser un sommet du groupe la semaine prochaine afin d’évoquer le problème de la guerre au Liban.

Mottaki a rencontré ses homologues de Malaisie, d’Indonésie, du Pakistan et du Bangladesh vendredi afin de discuter de la situation au Moyen-Orient, a annoncé un diplomate asiatique.

Un membre de sa délégation a affirmé à Reuters qu’aucune réunion avec Mme Rice n’était prévue.

Le dossier de l’Iran a été renvoyé devant le Conseil de Sécurité la semaine dernière après que Téhéran ait refusé de donner une réponse officielle aux propositions qui incluent des avantages diplomatiques et économiques visant à le persuader de suspendre ses travaux nucléaires sensibles.

L’Iran a promis de donner une réponse le 22 août au paquet offert par les Etats-Unis, la Chine, la Russie, la Grande-Bretagne et la France, les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité, plus l’Allemagne. Le pays a rejeté les appels à une réponse plus rapide.

Les USA et les principales nations européennes craignent que les activités nucléaires de l’Iran soient une couverture pour le développement de bombes. Téhéran affirme avoir droit à l’énergie nucléaire civile et que son programme nucléaire a pour unique objectif la production d’électricité.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous