IranIran (actualité)Mottaki réaffirme son soutien au Hezbollah, se dit réservé...

Mottaki réaffirme son soutien au Hezbollah, se dit réservé sur plan Siniora

-

AFP, Beyrouth, 1er août – Le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki a fustigé mardi à Beyrouth les Etats-unis et l’Onu et renouvelé son soutien au parti libanais chiite du Hezbollah.

M. Mottaki a d’autre part exprimé des réserves sur le plan global de règlement du conflit du Premier ministre libanais Fouad Siniora, et qui prévoit implicitement le désarmement du Hezbollah, à l’exception du cessez-le-feu immédiat qu’il a appelé de ses voeux.

« La priorité est le cessez-le-feu et la fin des hostilités de l’agresseur » israélien. Les questions ne faisant pas l’objet d’un consensus, devraient être laissées à plus tard pour des négociations » entre les parties libanaises, a-t-il dit dans une conférence de presse à la fin de ses entretiens.

Le plan en sept points de M. Siniora prévoit notamment que « le gouvernement libanais installe son autorité sur son territoire par l’entremise de ses fores armées légitimes, à l’exclusion de tout autre armement ou autorité ».

Ce plan a pourtant été adopté par l’ensemble du gouvernement libanais, y compris par les trois ministres du Hezbollah.

« Nous considérons que ceux qui protègent ou aident l’entité sioniste sont complices des crimes sauvages commis contre femmes et enfants », a d’autre part affirmé M. Mottaki après une rencontre avec le président libanais Emile Lahoud.

« Nous regrettons aussi l’échec de l’Onu à accomplir son devoir et à aider le peuple libanais depuis le début de l’agression il y a trois semaines », a ajouté le ministre iranien. « Le Conseil de sécurité de l’Onu a prouvé son impéritie et son inefficacité devant cette agression ».

M. Mottaki a ajouté que « les monde arabe et islamique (…) soutiennent le gouvernement libanais, le peuple et la résistance ».

Selon lui, M. Lahoud lui a affirmé que « l’ennemi, qui a complètement échoué sur le plan militaire (…) essaie désormais d’obtenir par les voies diplomatiques ce qu’il n’a pas pu réaliser sur le terrain ».

M. Mottaki a également rencontré M. Siniora et le chef du Parlement Nabih Berri.

Lundi soir, il s’est entretenu, lors d’une rencontre surprise à l’ambassade d’Iran à Beyrouth, avec son homologue français Philippe Douste-Blazy.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous