IranIran (actualité)Coup d’envoi des manœuvres militaires en Iran donné avec...

Coup d’envoi des manœuvres militaires en Iran donné avec le lancement d’un missile Shahab 3

-

Iran Focus, Téhéran, 1er novembre – Le corps des gardiens de la révolution d’Iran (CGR) va marquer le début d’une semaine d’exercices militaires portant le nom de code « Grand Prophète 2 » avec le lancement d’un missile Shahab 3 jeudi.

Ces manœuvres vont avoir lieu dans 14 provinces en quatre étapes. Les missiles Shahab 2 et Shahab 3 transportant des têtes nucléaires seront lancés du Golfe Persique au-dessus de la zone d’opération.

Le commandant suprême du CGR a déclaré mercredi que ces missiles Shahab avaient une portée de plus de 1000 kilomètres.

Le général Yahya Rahim Safavi a affirmé à la presse que l’objectif de ces manœuvres militaires était d’exposer « le force et la résolution » du CGR dans la défense des frontières du pays.

Le général Safavi a déclaré que la force paramilitaire Bassidj serait déployée dans 14 des 30 provinces du pays et que d’autres forces armées participant aux exercices seraient envoyées dans dix provinces. Il a ajouté que les opérations se concentreraient dans le Golfe Persique et en mer d’Oman.

Les forces terrestres, navales et aériennes du CGR vont participer à ces manœuvres, a-t-il dit.

Un missile Fateh-110 et un Zolfaqar-103, ainsi que des centaines d’autres fusées et missiles ayant une portée de plus de 150 kilomètres, seront lancés pendant ces exercices militaires.

En avril, le CGR avait mené des exercices navals baptisés « Grand Prophète » dans le Golfe Persique et en mer d’Oman. Pendant ces manœuvres, l’Iran avait exposé ses prétendus nouveaux missiles furtifs, ses torpilles indétectables au sonar et même un hydravion.

L’Iran a un système militaire double composé d’une force armée régulière et du CGR. Chacune de ces forces a sa propre armée, marine et force aérienne et est placée directement sous les ordres du guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei.

Les forces menées par les Etats-Unis mènent cette semaine des exercices navals dans le Golfe Persique, ce que les analystes considèrent comme un avertissement à Téhéran.

Vingt-cinq nations, dont la Grande-Bretagne, la France, l’Italie et le Bahreïn prennent part à ces manœuvres dans le cadre de l’Initiative de sécurité contre la prolifération (ISP). L’objectif de ces exercices est de s’entraîner à bloquer le transport d’armes de destruction massive.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous