IranIran (actualité)Des parlementaires britanniques remettent en question l’interdiction d’un groupe...

Des parlementaires britanniques remettent en question l’interdiction d’un groupe iranien

-

Iran Focus, Londres, 7 février – De nombreux parlementaires britanniques ont engagé une action en justice pour laver le principal groupe d’opposition iranien des accusations de terrorisme, a-t-on annoncé au parlement britannique mercredi.

Quelques 35 membres des deux Chambres du parlement ont pris part à une initiative multipartite soulignant que l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) n’est pas coupable d’acte de terrorisme, a déclaré Lord Corbett of Castle Vale lors d’une conférence de presse à la Chambre des Lords.

L’annonce intervient quelques semaines après que le Tribunal de Première Instance (TPI) ait annulé une décision de l’Union européenne de geler les fonds du groupe sur la base qu’il était impliqué dans le terrorisme.

“L’OMPI n’a été placée sur la liste noire que parce que les mollahs l’ont demandé, affirme Lord Corbett qui préside le groupe travailliste à la Chambre des Lords. “C’est une honte pour le Royaume Uni de se tenir aux côtés de ceux qui utilisent le terrorisme dans leur pays et qui l’exportent à l’étranger, plutôt qu’à côté des victimes du terrorisme. »

“C’est encore plus honteux que ce gouvernement ait persuadé l’UE de passer outre l’arrêt de la Cour européenne de dégeler les avoirs de l’OMPI”, a-t-il ajouté en évoquant l’annonce récente des ministres des finances qu’ils continueront d’imposer des restrictions financières au groupe dans un mépris apparent du verdict de décembre 2006 du TPI. “Cela revient à se moquer de la Cour européenne”, a-t-il dit.

S’adressant à la ministre britannique des Affaires étrangères Margaret Beckett, Lord Corbett a déclaré : “vous avez à nouveau fait un mauvais choix, dangereux de surcroît. Vous devriez choisir la liberté, pas l’intégrisme. »

L’ancien avocat général d’Ecosse Lord Fraser of Carmyllie du parti conservateur de l’opposition, a appelé Londres à soutenir la “Résistance iranienne”.

Ses propos ont été repris par la Baronne Harris of Richmond du parti libéral démocrate, qui a estimé que la décision de proscrire l’OMPI était une “décision politique”.

Andrew Mackinlay, député du parti travailliste au pouvoir, a dit à la conférence que les parlementaires engageaient cette action en justice parce qu’il pensaient que c’était “extrêmement injuste” de continuer à interdire le groupe après le jugement de la Cour européenne.

“Nous pensons qu’il est dans l’intérêt du Royaume Uni de démontrer à Téhéran que nous nous réjouissons et encourageons les activités de l’OMPI en exil. Plus vite on pourra envoyer un message fort à Téhéran à la place de la complaisance, plus vite nous pourrons juguler les activités du régime », a-t-il estimé.

L’ancien procureur général Lord Archer of Sandwell a accusé le gouvernement théocratique de l’Iran d’être au centre d’une toile terroriste”.

Ses déclarations ont été soutenues par le député conservateur David Gauke qui a jugé que Téhéran attisait activement l’instabilité en Irak et au Liban.

“Nous avons une politique qui ne semble être rien d’autre que de la complaisance [avec l’Iran »>”, a dit Gauke.

L’OMPI a été mise sur la liste des organisations terroristes par l’Union européenne au milieu de l’année 2002, dans ce que la présidence espagnole de l’UE de l’époque a appelé “un geste de bonne volonté envers Téhéran”.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous