IranIran (actualité)Prêts, face à l’Iran

Prêts, face à l’Iran

-

The Washington Times, 18 mars – Par Arnold Beichman – Pour reprendre Henry Kissinger: “Il y a toute sorte de discussions tactiques sur la manière de traiter avec l’Iran … mais il y a un certain nombre de principes fondamentaux qu’il faut garder à l’esprit.

« Si l’Iran se dote d’armes nucléaires, nous vivrons dans un nouveau monde. C’est la question fondamentale que nous devons affronter ; Et notre seul choix est soit de l’en empêcher, soit de payer le prix pour ne pas l’avoir empêché. Nous devons comprendre combien il nous reste de temps et quelles sont, comme dans toutes les discussions sur la tactique, les pénalités que nous pouvons exiger. Mais avant tout nous devons savoir qu’il ne s’agit pas d’un problème tactique. C’est un problème fondamental à un tournant historique. »

Cette mise en garde a été prononcée à un dîner en l’honneur de Norman Podhoretz, le rédacteur partant à la retraite du magazine Commentary. Ces paroles sont aussi vraies aujourd’hui qu’elles l’étaient il y a dix mois, plus vitale peut-être depuis que l’Iran semble se rapprocher plus vite que nous le pensons de la fabrication d’un appareil nucléaire.

En traitant avec la tyrannie iranienne, la prudence nous dicte d’assumer le pire, spécialement quand aucune inspection sérieuse du programme nucléaire iranien n’a été autorisée par le belliciste Mahmoud Ahmadinejad, le président de 51 ans de l’Iran. Son mandat se termine en 2009, alors nous l’aurons encore pour un bon moment. Peut-être.

Le président Bush ne s’est pas encore exprimé en des termes aussi apocalyptiques que la rhétorique kissingerienne, mais j’espère que l’ancien secrétaire d’Etat dit ce que pense le président quand il met en garde contre l’acquisition par l’Iran d’armes nucléaires : « soit l’empêcher, soit payer le prix pour ne l’avoir pas empêché. »

Si l’Iran est autorisé à disposer de son programme nucléaire, la prolifération deviendra un fait du 21e siècle et les kamikazes auront gagné. La détente avec des kamikazes ou le régime qui les parraine est impossible. La détente n’est pas possible non plus avec un fanatique comme M. Ahmadinejad. Il a déjà passé à la trappe la demande du Conseil de sécurité que l’Iran mette fin à son programme d’armes nucléaires, en prétendant qu’il est uniquement destiné à des objectifs pacifiques. Il a appelé à ce que Israël soit « rayé de la carte » et a qualifié l’Holocauste de « mythe ».

Parce que Neville Chamberlain ne pensait pas le pire d’Adolf Hitler, des millions et des millions de gens ont payé le prix de leur vie et de leurs richesses. Parce que le Président Roosevelt ne pensait pas le pire du militarisme japonais, il y a eu Pearl Harbor. Parce que nous n’avons pas pensé le pire du fascisme islamique, il y a eu les attaques du 11 septembre 2001. Parce que nous n’avons pas pensé le pire de Saddam Hussein, le président Bush père a laissé Saddam Hussein sur son trône pour que l’Irak puisse se battre une autre fois.

Il y a des hommes d’Etat américains qui pensent le pire de l’Iran. Newt Gingrich, un candidat potentiel à la présidentielle de 2008, a dit dans un message à Israël que permettre à l’Iran de développer des armes nucléaires pourrait signifier un second Holocauste. Il s’adressait par satellite à une conférence israélienne sur la sécurité.

Et maintenant vous entendez de la part de deux des voix les plus influentes dans l’élaboration de la politique étrangère américaine vis-à-vis de l’Iran – que c’est un ennemi de la paix mondiale aujourd’hui comme le fut Hitler en 1933.

Des sanctions radicales et exécutoires – aujourd’hui – contre l’Iran sont un premier pas.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous