IranIran (actualité)Ryad s'ouvre à la Syrie pour isoler l'Iran de...

Ryad s’ouvre à la Syrie pour isoler l’Iran de ses alliés arabes – Analyse

-

AFP, 10 mars 2009 – Par Paul HANDLEY: En tentant de se rapprocher de la Syrie, l’Arabie saoudite veut isoler l’Iran de ses alliés arabes radicaux et relancer son initiative de paix au Proche-Orient, estiment des analystes.

Les Saoudiens ont invité le président syrien Bachar al-Assad, une visite qui pourrait avoir lieu dès mercredi et qui intervient alors que les relations entre les deux pays sont tendues depuis 2005.

La Syrie a été mis en accusation après l’assassinat en février 2005 de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri, protégé de Ryad.

Son soutien aux mouvements chiite libanais Hezbollah et islamiste palestinien Hamas, maître de la bande de Gaza, ont aussi crispé le royaume saoudien. Damas était dans le camp des pro-Hamas lors de la guerre meurtrière de Gaza (27 décembre-18 janvier), face aux modérés menés par Ryad.

Selon des analystes, s’exprimant sous couvert d’anonymat, le premier objectif des Saoudiens est d’isoler la puissance régionale qu’est l’Iran de ses alliés arabes comme le Qatar et la Syrie. Pour Ryad, le soutien de la République islamique aux mouvements radicaux menace les régimes arabes.

L’autre sujet d’inquiétude est le programme nucléaire controversé de Téhéran.

Pour d’autres analystes, le roi Abdallah veut aussi recréer l’unité derrière l’initiative de paix saoudienne au Proche-Orient, à laquelle Israël n’a pas donné suite.

Adoptée lors du sommet de la Ligue arabe de 2002 et relancée en 2007 par les Saoudiens, elle propose la normalisation des relations entre Israël et les pays arabes en échange du retrait israélien des terres occupées depuis 1967, de la création d’un Etat palestinien avec Jérusalem-est pour capitale et un règlement du problème des réfugiés palestiniens. L’Etat hébreu ne l’a pas formellement rejeté et a dit relevé certains "points positifs".

"Israël doit réaliser que le choix entre la guerre et la paix ne sera pas éternel, et que l’initiative arabe actuellement sur la table ne le sera pas indéfiniment", avait lancé le roi Abdallah lors du sommet arabe de Koweït le 19 janvier, à la suite du cessez-le-feu à Gaza.

Inquiets de voir l’Iran utiliser cette guerre pour accroître le radicalisme islamiste, les responsables saoudiens se sont lancés dans une course diplomatique pour convaincre leurs homologues arabes de faire un "dernier effort" en faveur de leur plan de paix, estiment ces analystes.

"Vous avez vu (avec la guerre de Gaza) le résultat si on laisse quelque chose sur la table sans rien faire", explique à l’AFP l’universitaire saoudien Abdul Rahman al-Saïd. "L’absence de paix a créé un vide propice à la radicalisation", ajoute-t-il.

Dans ce contexte, le rapprochement saoudo-syrien "ne devrait pas être une surprise", affirme à l’AFP le porte-parole de la diplomatie saoudienne, Ossama Nougali, alors que Damas avait entamé des pourparlers indirects avec Israël sur un accord de paix avant l’offensive de Gaza.

Selon les observateurs, l’Arabie espère aussi convaincre la nouvelle administration américaine de faire pression sur Israël pour accepter de négocier un accord global.

Ryad veut amener Israël à "agir ou se taire", résume un analyste étranger, alors que l’éventuel échec de l’initiative arabe inquiète.

"Le consensus arabe est très fragile, met en garde un autre analyste. L’avertissement est que l’Arabie saoudite ne sera pas capable d’en proposer un nouveau".

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous