IranIran (actualité)Iran/manifestation: libération de toutes les "mères en deuil" (opposition)

Iran/manifestation: libération de toutes les « mères en deuil » (opposition)

-

AFP: Les autorités ont libéré une trentaine de "mères en deuil" arrêtées à Téhéran alors qu’elles protestaient contre la mort, la disparition ou l’arrestation de leurs enfants au cours de manifestations de l’opposition, a annoncé jeudi le site d’opposition Kaleme.org.

Le site a également fait état de la libération de trois personnalités proches de l’opposition réformatrice au président Mahmoud Ahmadinejad, qui avaient été arrêtées au lendemain des violentes manifestations antigouvernementales du 27 décembre en Iran.

Les "mères en deuil", vêtues de noir, avaient été arrêtées samedi par la police dans le parc Laleh, dans le centre de la capitale, où elles essayaient de se rassembler comme elles le font régulièrement depuis la répression qui a frappé l’opposition à la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad en juin.

Mardi, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton avait réclamé la libération urgente de ces femmes.

Le groupe des "mères en deuil" a été constitué à la suite de la mort de la jeune iranienne Neda Agha-Soltan, tuée par balle lors d’une manifestation le 20 juin et devenue le symbole de la contestation populaire et de la répression.

Il rassemble des mères dont les enfants ont été tués, arrêtés ou portés disparus lors des manifestations ayant suivi la réélection controversée du président Ahmadinejad le 12 juin.

Des militants des droits de l’Homme et des femmes ont également rejoint ce groupe, qui demande que les personnes responsables de la mort de leurs proches soient poursuivies en justice ainsi que la libération de tous les prisonniers politiques.

Plusieurs milliers de personnes, dont des réformateurs et des journalistes proches de l’opposition, ont été arrêtées dans la foulée des manifestations post-électorales, qui ont fait 36 morts selon le gouvernement et 72 selon l’opposition.

Huit autres personnes ont encore été tuées et des centaines arrêtées le 27 décembre lors des manifestations antigouvernementales survenues le jour du deuil chiite d’Achoura, selon des chiffres officiels.

Par ailleurs, Kaleme.org a annoncé la libération de deux proches du leader de l’opposition Mir Hossein Moussavi, son beau-frère Chapour Kazemi et l’un des conseillers Hassan Abedi Jafari, tous deux arrêtés au lendemain des manifestations du 27 décembre.

Morteza Haji, ex-ministre du Travail du président réformateur Mohammad Khatami, arrêté le 28 décembre, a également été libéré, toujours selon Kaleme.org.

7,062FansLike
1,163FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous