IranIran (actualité)Le Pakistan a aidé l'Iran à arrêter le chef...

Le Pakistan a aidé l’Iran à arrêter le chef du Joundallah (ambassadeur)

-

AFP :  Le Pakistan a aidé l’Iran à réaliser l’arrestation spectaculaire mardi d’Abdolmalek Righi, chef du mouvement rebelle armé sunnite Joundollah, à bord d’un avion de ligne venant de Dubaï, a affirmé mercredi l’ambassadeur pakistanais à Téhéran Mohammad Abbasi.

"Je dois vous dire qu’une telle action n’aurait pas été possible sans la coopération du Pakistan", a déclaré l’ambassadeur lors d’une conférence de presse.

"Je suis heureux qu’il ait été arrêté, et vous allez découvrir d’autres informations dans les deux ou trois prochains jours", a ajouté M. Abbasi sans se montrer plus explicite.

Le ministre iranien des Renseignements Heydar Moslehi avait affirmé mardi que l’arrestation de M. Righi était le résultat d’une "opération de renseignements de cinq mois" menée par l’Iran "sans la moindre aide d’autres pays".

Le Joundallah (Armée de Dieu), confirmant l’arrestation de son dirigeant, avait en revanche accusé "la CIA (américaine) et des services de renseignement afghan et pakistanais" d’avoir aidé Téhéran.

L’ambassadeur a par ailleurs affirmé que "le Pakistan cherchait aussi à arrêter Righi", se déclarant "choqué" par les affirmations selon lesquelles le chef du Joundallah et son mouvement bénéficiait d’un soutien pakistanais.

Téhéran a accusé à plusieurs reprises dans le passé les services de renseignements pakistanais, américain et britannique de soutenir le Joundallah dans le but d’entretenir l’insécurité dans les régions iraniennes frontalières du Pakistan.

Les dirigeants iraniens ont renouvelé mardi leurs accusations contre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, mais sont restés muets sur le Pakistan.

M. Abbasi a souligné qu’Islamabad avait déjà livré dans le passé à Téhéran d’autres membres de ce mouvement extrémiste sunnite qui a revendiqué de nombreux attentats meurtriers dans le sud-est de l’Iran frontalier du Pakistan, et notamment le frère d’Abdolmalek Righi.

"Personne ne peut dire que le Pakistan agit contre l’Iran. (…) Le Pakistan combat le terrorisme, qui n’a ni nationalité ni frontières", a ajouté l’ambassadeur.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous