IranIran (actualité)Iran: les autorités bloquent une demande de manifester de...

Iran: les autorités bloquent une demande de manifester de l’opposition (sites)

-

 

AFP : Les autorités iraniennes bloquent la demande de manifester le 12 juin émanant de dix groupes d’opposition pour marquer le premier anniversaire de la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad, ont rapporté mardi des sites internet de l’opposition.

Huit formations avaient déposé une demande d’autorisation le 3 juin et deux autres se sont associées mardi à cette démarche obligatoire, a précisé le site Rehesabz.net, mais la réponse du ministère de l’Intérieur se fait toujours attendre, selon le site Kaleme.com.

Dans leur requête au ministère de l’Intérieur, ils indiquent que leur rassemblement « sera silencieux, personne ne sera armé et il n’y aura ni déclaration ni discours », ajoute Rehesabz.

De plus, les manifestants « porteront des banderoles demandant des élections libres et utiliseront le vert comme symbole », en référence à la couleur choisie lors de la campagne électorale par Mir Hossein Mousavi, l’un des candidats à la présidentielle devenu une figure de l’opposition à M. Ahmadinejad, selon le site.

Parmi les dix groupes, figurent le Front de la participation de l’Iran islamique (FPII) et l’Organisation des moudjahidine de la révolution islamique, les deux plus importants partis réformateurs, dont les activités ont été interdites.

Ces deux formations ont demandé aux autorités des mesures de « sécurité contre ceux qui enfreignent la loi et les opportunistes », sans autre précision.

M. Moussavi et Mehdi Karoubi, les deux principaux dirigeants de l’opposition, ont aussi demandé l’autorisation de manifester, sans obtenir de réponse. Ils dénoncent depuis un an un scrutin présidentiel selon eux entaché de fraudes massives.

Kaleme.com, contrôlé par M. Moussavi, a dénoncé les obstacles mis en avant par le ministère de l’Intérieur pour accorder ces autorisations.

« MM. Karoubi et Moussavi n’ont pas reçu de réponse à leur demande au prétexte que celle-ci n’émanait pas de groupes ou de partis politiques ». Mais après que la demande a été présentée par des « groupes politiques, le directeur des Affaires politiques au sein du ministère, Mahmoud Abbaszadeh Meshkini, s’est arrangé pour ne pas accepter cette demande », affirme Kaleme.

« Il a dit que deux partis politiques avaient perdu leur agrément », explique le site, en référence au FPII et à l’Organisation des moudjahidine.

Kaleme ne mentionne pas les projets de l’opposition après cette décision.

La réélection du président Ahmadinejad et les manifestations de protestation qui ont suivi ont ouvert une grave crise politique au sein du régime, avec des dizaines de tués parmi les manifestants et plusieurs milliers d’arrestations. Dix opposants ont également été condamnés à mort et exécutés.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous