IranIran (actualité)Iran : Une nouvelle journée de protestations au régime...

Iran : Une nouvelle journée de protestations au régime à Achoura

-

Iran Focus : La journée de l’Achoura a été accompagnée d’une série de manifestations hostiles au régime à travers les pays. La Résistance organisée à l’intérieur du pays, représentée par le CNRI, a rapporté des heurts à Téhéran, Ispahan (centre) et Racht (nord) et Chahr-e-Kord (centre) entre les manifestants des cortèges religieux qui scandaient des slogans hostiles au régime intégriste. Ces protestations surviennent dans un climat de répression sévère et un déploiement massif de forces de sécurité. Des hélicoptères ont survolé certains points de Téhéran, comme la place Imam Hossein ou la place Enghelab, où des protestations avaient été annoncées, pour les surveiller.

A Téhéran, le communiqué du Conseil National de la Résistance iranienne, qui tient ses informations des réseaux de la Résistance à l’intérieur du pays, mentionne les divers points chauds de la capitale comme sur le boulevard Khayam où les gens sont sortis pour crier des slogans contre la dictature, les forces de sécurité  sont intervenues avec des affrontements qui ont fait au moins un blessé.

Les résidents de divers quartiers comme l’avenue Chariati, Mirdamad, Seyyed Khandan, Tehran Now, Nirou Havaï, Amir-Abad, Chahrak-e Gharb, Sadeghieh, Ekbatan, Elahieh, Saadat-Abad, Lavizan, Mehr-Abad, Pounak, Jannat-Abad, Now-Bonyad, Javadieh, Nazi-Abad et des dizaines d’autres secteurs de la capitale ont scandé « Allah-o-Akbar » sur les toits.

Toujours à Téharan, une procession de deuil défilant de l’avenue Karegar Chomali  vers la place Enghelab en scandant « Ô Hossein », a été arrêtée par des agents.  Aussitôt les protestations ont fusé aux cris de « Mort au dictateur » et « Allah-o-Akbar ». Des agents ont empêché une procession de pénétrer dans la mosquée de Tehran Pars. Les gens se sont mis à protester en criant « Ô Hossein, l’Iran est devenu Karbala »  (où l’Imam Hossein a été martyrisé) et « Mort au dictateur ». Dans les heurts qui ont suivi, trois personnes ont été arrêtées.

A Jannat-Abad, au nord-ouest de la place Azadi de Téhéran, des cortèges se sont heurtés aux forces de sécurité. Sur la place de l’Imam Hussein, le gens ont protesté contre les agents pour avoir arrêté trois personnes. Sur la place Vanak de Téhéran, à 19h30, les gens ont hués les agents qui ramassaient les tracts d’appels à manifester, en leur lançant « les agents, du balai ! ».

Une procession sur la place Ferdoussi a été bloquée par les fores de sécurité. Les slogans de protestations ont immédiatement fusé : « Le sang de Hossein bout de colère », « Mort au dictateur » et « Allah-o-Akbar ». Sur la place Enghelab, des gens se dressaient contre des agents de sécurité qui avaient arrêté 4 jeunes filles sous prétexte qu’elles étaient mal-voilées, aux cris de « Sécurité dégagez ! »

Dans le quartier de Sattar-Khan les jeunes ont distribué des tracts disant « le sang des martyrs est en train de bouillir, le peuple iranien est en train de rugir ». Des graffitis ont été inscrits un peu partout sur les murs, les sièges des bus et des transports en commun, tels que Mort à Khamenei, Maudit soit Khomeiny ”, “A bas le principe du guide suprême”, “On n’a pas donné de morts pour un compromis et saluer un guide assassin”.

A Ispahan, la cérémonie de deuil locale, la veille de l’Achoura, a été la cible d’une attaque des miliciens du Bassidj. Les gens ont riposté aux cis de « Mort au dictateur », « Saint Abolfazl (frère de l’Imam Hossein), fait tomber Khamenei ». Immédiatement une nuée de voiture des forces de sécurité est arrivée sur place et l’on a dénombré au moins dix arrestations. Une jeune femme de 23 ans a été hospitalisée après avoir été violemment tabassée.

A Racht, dans le nord de l’Iran, pendant la nuit, dans la rue Taleghani, les gens s’en sont pris à des agents de renseignements qui harcelaient des femmes sous prétexte qu’elles étaient mal-voilées. Les cris de « Mort au dictateur » fusaient. Trois personnes ont été blessées mais un agent a été tabassé.

A Chahr-e-Kord, dans la soirée d’hier, une procession de deuil de derviches a été la cible d’une attaque des agents de sécurité.

Chaque année les musulmans chiites,  commémorent la mort au septième siècle de Hussein, le petit fils du Prophète,  et troisième Imam vénéré par les chiite, qui fût massacré avec ses compagnons et sa famille, dans une bataille à Karbala par l’armée du Calife de l’époque Moavieh.

En 2009, la journée de l’Achoura qui  fût célébré le 27 décembre 2009, est devenue la plus importante manifestation contre le pouvoir dans toutes les villes d’Iran.  Les manifestants avaient même réussi à encercler et neutraliser de nombreuses unités spéciales anti-émeute, des miliciens du Bassidj et des Gardiens de la révolution. Des portraits de Khomeiny et de son successeur Khamenei  avaient été brûlés par les manifestant durant cette journée.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous