IranIran (actualité)Les affabulations de l’agence de presse Fars des pasdaran

Les affabulations de l’agence de presse Fars des pasdaran

-

 

Iran Focus: Redoutant le fiasco de ses élections législatives et inquiets d’un regain du soulèvement populaire, le régime s’adonne à des affabulations. L’agence de presse Fars affiliée aux gardiens de la révolution écrivait dans une dépêche le 23 octobre, qu’entre l’OMPI et la CIA « des coordinations ont été faites pour commettre des actions de sabotage dans les élections de la neuvième législature du conseil islamique (…) Dans une rencontre, des responsables de la CIA sont arrivés à un accord avec des dirigeants de l’OMPI (…) pour s’efforcer de mettre en œuvre tous les moyens possibles afin de perturber les élections à venir et collaborer nécessairement avec le courant dissident de l’intérieur. »

L’agence des pasdaran – qui redoutent la montée de la popularité de l’OMPI et de son rôle dans l’insurrection populaire – a ajouté que dans cette rencontre, l’OMPI « s’est dit prête à lancer de vastes protestations en Iran. La partie américaine s’est dit prête aussi à apporter toute son aide et a menacé l’OMPI de lui retirer tous ses soutiens matériels et moraux si elle échouait à troubler les élections. »

Ces mensonges trahissent l’impuissance d’un régime frappé de crises qui, vu le sort du dictateur libyen, la révolte en Syrie, l’effondrement de son front régional et la montée des hostilités au sein du pouvoir, sent venir son propre renversement en raison de la montée de la haine et du rejet croissant qu’il suscite dans la société.

Après la révélation du complot terroriste de la force Qods aux Etats-Unis, le régime iranien s’était lancé dans une série de mensonges similaires, comme quoi un des inculpés était membre de l’OMPI. Washington avait immédiatement annoncé que la « source de ces informations se trouve uniquement dans la presse gouvernementale iranienne, des sources qui ont un long passé de fabrication de fausses histoires, tandis que les autorités américaines sont certaines que cet individu est un responsable de la force Qods. » Une autorité américaine avait ajouté : « Interpol n’a trouvé aucun lien (entre le prévenu) et ce groupe et les informations iraniennes relève de la « pure fiction ». » (New York Times, 20 octobre 2011)

7,062FansLike
1,179FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Le monde doit reconnaître le droit du peuple iranien à l’autodéfense

Victor Hugo a dit un jour : "Quand la dictature est un fait, la révolution devient un droit." Tout...

Iran : 60 % de la population est pauvre

Les paniers de subsistance du peuple iranien se réduisent considérablement. Ceci, à son tour, a introduit de nouvelles préoccupations...

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du scandale de Qatargate. Le scandale de corruption de Qatargate, pour...

L’éventuelle inscription des pasdaran sur la liste des organisations terroristes effraie le régime iranien

Jeudi, le Parlement européen a adopté une résolution appelant à des pressions supplémentaires sur le régime iranien, notamment la...

Comment la censure d’Internet nuit à l’économie iranienne

Alors qu'au cours des quatre derniers mois, l'accès à Internet en Iran a été coupé ou sévèrement limité, le...

Le régime iranien cache les violations des droits humains dans ses prisons

Après plus de quatre mois de soulèvements nationaux en Iran, la brutalité de l'appareil sécuritaire et judiciaire du régime...

Doit lire

Eldar Mamedov, un conseiller de Bruxelles ou un ami du régime en Iran

Eldar Mamedov a été l'un des principaux acteurs du...

Iran : Un régime effondré et ses forces démoralisées

Il ne fait aucun doute que le régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous