IranIran (actualité)L'orchestre national de l'Iran dissous par manque de fonds

L’orchestre national de l’Iran dissous par manque de fonds

-

Associated Press: Par Ali Akbar Dareini – L’orchestre symphonique national iranien a été dissous par manque de fonds, ont déclaré les musiciens lundi, un autre signe des effets des sanctions économiques occidentales.

Les membres de l’orchestre ont dit à l’agence de presse semi-officielle ILNA qu’ils n’ont pas répété ensemble et n’ont pas été payés depuis trois mois.                          

Arsalan Kamkar, un violoniste dans l’orchestre, a dit à Associated Press lundi que « seuls sept ou huit membres de l’orchestre ont des contrats valides. Malheureusement, les autres n’ont pas de contrat depuis ces derniers mois, et il semble peu probable que leurs contrats soient reconduits ».

L’orchestre a été remis en fonction seulement l’année dernière, après une pause de deux ans.

Un autre musicien, Babak Riahipour, a affirmé que l’orchestre souffrait d’une mauvaise gestion : « Personne ne se soucie de son sort. Il n’y a pas de budget pour remplacer des instruments vieux de plusieurs décennies. Personne ne paie assez les joueurs », a-t-il dit.

La mesure est probablement liée aux malheurs économiques grandissant en Iran à cause de la mauvaise gestion gouvernementale et des sanctions occidentales contre le programme de développement nucléaire de l’Iran. Un autre effet capital des sanctions a été l’effondrement de la monnaie iranienne.

L’Occident suspecte l’Iran de se diriger vers la fabrication d’armes nucléaires, imposant les sanctions pour convaincre l’Iran d’abandonner son projet d’enrichissement d’uranium. L’Iran maintient que son programme est à des fins pacifiques.

L’orchestre de l’Iran est un des plus anciens du Moyen-Orient, fondé dans les années 1930. Il a reçu des performances de musiciens célèbres dans le monde comme Yehudi Menuhin et Isaac Stern dans le passé.

L’orchestre a eu huit différents chefs d’orchestre depuis la révolution de 1979 qui a amené les islamistes au pouvoir en Iran.

De nombreux religieux de la ligne dure pensent que la musique occidentale sapent les valeurs islamiques.

Kamkar a affirmé que l’arrêt montre que les dirigeants de l’Iran ne sont pas favorables à l’orchestre, parce que son budget représente « une petite part des revenus du pétrole de l’Iran ».

Traduit de l’anglais, 29 octobre

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous